The Works of Edgar Allan Poe — Volume 3

By Edgar Allan Poe

Page 9

means of preserving his life. The
Ariel was slightly put together, and in going down her frame naturally
went to pieces; the deck of the cuddy, as might have been expected, was
lifted, by the force of the water rushing in, entirely from the
main timbers, and floated (with other fragments, no doubt) to the
surface--Augustus was buoyed up with it, and thus escaped a terrible
death.

It was more than an hour after being taken on board the Penguin before
he could give any account of himself, or be made to comprehend the
nature of the accident which had befallen our boat. At length he became
thoroughly aroused, and spoke much of his sensations while in the water.
Upon his first attaining any degree of consciousness, he found himself
beneath the surface, whirling round and round with inconceivable
rapidity, and with a rope wrapped in three or four folds tightly about
his neck. In an instant afterward he felt himself going rapidly upward,
when, his head striking violently against a hard substance, he again
relapsed into insensibility. Upon once more reviving he was in fuller
possession of his reason--this was still, however, in the greatest
degree clouded and confused. He now knew that some accident had
occurred, and that he was in the water, although his mouth was above
the surface, and he could breathe with some freedom. Possibly, at this
period the deck was drifting rapidly before the wind, and drawing him
after it, as he floated upon his back. Of course, as long as he could
have retained this position, it would have been nearly impossible that
he should be drowned. Presently a surge threw him directly athwart the
deck, and this post he endeavored to maintain, screaming at intervals
for help. Just before he was discovered by Mr. Henderson, he had been
obliged to relax his hold through exhaustion, and, falling into the sea,
had given himself up for lost. During the whole period of his struggles
he had not the faintest recollection of the Ariel, nor of the matters in
connexion with the source of his disaster. A vague feeling of terror
and despair had taken entire possession of his faculties. When he was
finally picked up, every power of his mind had failed him; and, as
before said, it was nearly an hour after getting on board the Penguin
before he became fully aware of his condition. In regard to myself--I
was resuscitated from a state bordering very nearly upon death (and
after every other means had been tried in vain for three hours and a
half) by vigorous friction with

Last Page Next Page

Text Comparison with Nouvelles histoires extraordinaires

Page 18
positif et l'indéfini, entre la substance et l'ombre.
Page 19
Quant aux restes de la fatale bougie, je les avais moi-même anéantis.
Page 21
de m'y attendre, dans un cas où mes sens eux-mêmes rejettent leur propre témoignage.
Page 25
Ce qui ajouta sans doute à ma haine contre l'animal fut la découverte que je fis le matin, après l'avoir amené à la maison, que, comme Pluton, lui aussi avait été privé d'un de ses yeux.
Page 46
la sagesse majestueuse, l'omniprésence et l'omnipotence apparentes de Wilson, joint à je ne sais quelle sensation de terreur que m'inspiraient certains autres traits de sa nature et certains privilèges, avait créé en moi l'idée de mon entière faiblesse et de mon impuissance, et m'avaient conseillé une soumission sans réserve, quoique pleine d'amertume et de répugnance, à son arbitraire dictature.
Page 83
» À peine ces dernières syllabes avaient-elles fui mes lèvres, que,--comme si un bouclier d'airain était pesamment tombé, en ce moment même, sur un plancher d'argent,--j'en entendis l'écho distinct, profond, métallique, retentissant, mais comme assourdi.
Page 89
D'abord, j'avançai avec une extrême précaution; car le sol, quoique paraissant fait d'une matière dure, était traître et gluant.
Page 91
Dans ma première tentative d'exploration, j'avais compté cinquante-deux pas, jusqu'au moment où je tombai; je devais être alors à un pas ou deux du morceau de serge; dans le fait, j'avais presque accompli le circuit du caveau.
Page 94
La vibration du pendule avait lieu dans un plan faisant angle droit avec ma longueur.
Page 121
incendiées, et s'abattirent au milieu des choses avec une volée d'imprécations.
Page 122
Ses joues reposaient sur ses épaules comme deux énormes outres de vin d'Oporto.
Page 129
Autour de la lisière de la vallée (qui est tout à fait unie et pavée dans toute son étendue de tuiles plates) s'étend un rang continu de soixante petites maisons.
Page 136
--Hein?--dis-je, en le tortillant de côté.
Page 149
Gliddon et Buckingham, il leur adressa dans l'égyptien le plus pur, le discours suivant: --Je dois vous dire, gentlemen, que je suis aussi surpris que mortifié de votre conduite.
Page 158
La vérité est que cette vie et généralement tout le dix-neuvième siècle me donnent des nausées.
Page 160
--Les cas dont tu parles n'étaient, en réalité, que des exemples de création secondaire,--de la seule espèce de création qui ait jamais eu lieu depuis que la parole première a proféré la première loi.
Page 162
--Oui, à quel point? UNA.
Page 174
Et notre chambre n'avait pas d'autre entrée qu'une haute porte d'airain; et la porte avait été façonnée par l'artisan Corinnos, et elle était d'une rare main d'oeuvre, et fermait en dedans.
Page 179
La _musique_,--dit Marmontel, dans ces _Contes Moraux_ que nos traducteurs persistent à appeler _Moral Tales_, comme en dérision de leur esprit,--_la musique est le seul des talents qui jouisse de lui-même; tous les autres veulent des témoins_.
Page 183
les leurs! Rendent-elles leurs douces vies de la même façon que l'humanité? Ou plutôt leur mort n'est-elle pas une espèce de dépérissement mélancolique? Rendent-elles à Dieu leur existence petit à petit, épuisant lentement leur substance jusqu'à la mort, comme ces arbres rendent leurs ombres l'une après l'autre? Ce que l'arbre qui s'épuise est à l'eau qui en boit l'ombre et devient plus noire de la proie qu'elle avale, la vie de la Fée ne pourrait-elle pas bien être la même chose à la Mort qui l'engloutit? Comme je rêvais ainsi, les yeux à moitié clos, tandis que le soleil descendait rapidement vers son lit, et que des tourbillons couraient tout autour de l'île, portant sur leur sein de grandes, lumineuses et blanches écailles, détachées des troncs des sycomores,--écailles qu'une imagination vive aurait pu, grâce à leurs positions variées sur l'eau, convertir en tels objets qu'il lui aurait plu,--pendant que je rêvais ainsi, il me sembla que la figure d'une de ces mêmes Fées dont j'avais rêvé, se détachant de la partie lumineuse et occidentale de l'île, s'avançait lentement vers les ténèbres.