The Works of Edgar Allan Poe — Volume 2

By Edgar Allan Poe

Page 50

bottom portion. Upon attempting to draw this trunk
out from under the bed, they found that, with their united strength
(there were three of them, all powerful men), they 'could not stir it
one inch.' Much astonished at this, one of them crawled under the bed,
and looking into the trunk, said:

'No wonder we couldn't move it--why it's full to the brim of old bits of
brass!'

Putting his feet, now, against the wall so as to get a good purchase,
and pushing with all his force, while his companions pulled with all
theirs, the trunk, with much difficulty, was slid out from under the
bed, and its contents examined. The supposed brass with which it was
filled was all in small, smooth pieces, varying from the size of a pea
to that of a dollar; but the pieces were irregular in shape, although
more or less flat-looking, upon the whole, 'very much as lead looks when
thrown upon the ground in a molten state, and there suffered to grow
cool.' Now, not one of these officers for a moment suspected this metal
to be any thing but brass. The idea of its being gold never entered
their brains, of course; how could such a wild fancy have entered it?
And their astonishment may be well conceived, when the next day it
became known, all over Bremen, that the 'lot of brass' which they
had carted so contemptuously to the police office, without putting
themselves to the trouble of pocketing the smallest scrap, was not only
gold--real gold--but gold far finer than any employed in coinage-gold,
in fact, absolutely pure, virgin, without the slightest appreciable
alloy.

I need not go over the details of Von Kempelen's confession (as far as
it went) and release, for these are familiar to the public. That he has
actually realized, in spirit and in effect, if not to the letter, the
old chimaera of the philosopher's stone, no sane person is at liberty
to doubt. The opinions of Arago are, of course, entitled to the greatest
consideration; but he is by no means infallible; and what he says of
bismuth, in his report to the Academy, must be taken cum grano salis.
The simple truth is, that up to this period all analysis has failed; and
until Von Kempelen chooses to let us have the key to his own published
enigma, it is more than probable that the matter will remain, for years,
in statu quo. All that as yet can fairly be said to be known is, that
'Pure gold can be made at will, and very readily

Last Page Next Page

Text Comparison with Eureka

Page 4
» Un peu plus loin le critique dit: «Après toutes ces propositions contradictoires relatives à Dieu, nous lui rappellerions volontiers ce qu'il a établi lui-même à la page 33: «Relativement à cette Divinité, considérée en elle-même, celui-là seul n'est pas un imbécile, celui-là seul n'est pas un impie, qui n'affirme absolument _rien.
Page 8
dans un discrédit général.
Page 9
«Il n'exista jamais sur la face de la terre,--continue l'audacieuse lettre,--une plus intolérante, une plus intolérable classe de fanatiques et de tyrans que ces individus, élevés soudainement par la philosophie de Hog à un rang pour lequel ils n'étaient pas faits, transportés ainsi de la cuisine dans le salon de la Science, et de l'office dans la chaire.
Page 12
Qu'on n'essaye pas, dis-je, d'avancer une pareille stupidité; car, d'abord, il n'y a pas de degrés dans l'impossibilité, et une conception impossible ne peut pas être plus particulièrement impossible que toute autre conception impossible; ensuite, M.
Page 15
Si le calcul différentiel n'est pas une chose absolument aussi simple qu'un sonnet de M.
Page 17
une _cause première_ par la difficulté plus grande qu'il éprouve à concevoir une série infinie de causes.
Page 19
_ Relativement à cette Divinité, considérée en _elle-même,_ celui-là seul n'est pas un imbécile, celui-là seul n'est pas un impie, qui n'affirme absolument rien.
Page 22
_ Il va sans dire qu'il n'est pas du tout nécessaire de supposer une absolue différence, même de forme, entre _tous_ les atomes irradiés;--nous nous contentons de supposer une inégalité générale de distance de l'un à l'autre.
Page 29
; _le résultat général étant une tendance de tous les atomes, avec une force semblable, vers un centre général.
Page 31
Il est évident qu'il a dû s'aventurer à la recherche du trésor;--s'il ne l'a pas trouvé, c'est peut-être, après tout, parce que sa merveilleuse conductrice, son Imagination, n'était pas suffisamment adulte ou assez bien éduquée pour le diriger dans la bonne route.
Page 33
En d'autres termes, nous sommes arrivés à cette conclusion, que, dans l'hypothèse que la matière ait été originellement irradiée d'un centre, et soit maintenant en train d'y retourner, la concentralisation, ou action de retour, procède _exactement comme nous savons que procède la force de gravitation.
Page 55
En d'autres termes, montrer que certaines données ont _pu_ et même ont _dû_ engendrer certain résultat existant, n'est pas suffisant pour prouver que ce résultat _est_ la conséquence des données en question; il faut encore démontrer qu'il n'existe pas et qu'il ne _peut pas exister_ d'autres données capables de donner naissance au même résultat.
Page 60
Les prenant donc tous pour des atomes colossaux, chacun étant doué de la même indestructible tendance à l'Unité qui caractérise les atomes réels dont il est composé, nous entrons tout de suite dans un ordre nouveau d'aggrégations.
Page 61
Or, cela est confirmé, et entièrement.
Page 67
Elles régissent l'Univers.
Page 71
Donc, l'étoile que nous regardons est un être aussi séparé que possible de _notre_ système, de _notre_ Soleil, ou, si l'on veut, de _notre_ étoile; cependant, supposons-la un moment placée sur notre Soleil, le centre de l'une coïncidant avec celui de l'autre, de même que nous avons supposé le Soleil lui-même placé sur la Terre.
Page 74
La lumière, toutefois, suivant les derniers calculs de Struve, marche avec une vitesse de cent soixante-sept mille milles par seconde.
Page 76
de la vitalité;--il fallait que les étoiles accomplissent tout cela, trouvassent le temps suffisant pour accomplir toutes ces intentions divines, _durant la période_ dans laquelle toutes choses vont effectuant leur retour vers l'Unité avec une vélocité qui progresse en raison inverse des carrés des distances, au bout desquelles est placé l'inévitable But.
Page 77
Prise dans ce sens, _la perfection du plan_ est, dans la réalité, dans la pratique, impossible à atteindre, simplement parce que la construction dont il s'agit est l'œuvre d'une intelligence finie.
Page 89
Et maintenant, ce Cœur Divin,--quel est-il? _C'est notre propre cœur.