The Works of Edgar Allan Poe — Volume 2

By Edgar Allan Poe

Page 215

Suez, and after having travelled some ten miles up
a low barren valley, covered with sand, gravel, and sea shells, fresh as
if the tide had retired but yesterday, crosses a low range of sandhills,
which has for some distance run parallel to his path. The scene now
presented to him is beyond conception singular and desolate. A mass of
fragments of trees, all converted into stone, and when struck by his
horse's hoof ringing like cast iron, is seen to extend itself for miles
and miles around him, in the form of a decayed and prostrate forest.
The wood is of a dark brown hue, but retains its form in perfection, the
pieces being from one to fifteen feet in length, and from half a foot to
three feet in thickness, strewed so closely together, as far as the eye
can reach, that an Egyptian donkey can scarcely thread its way through
amongst them, and so natural that, were it in Scotland or Ireland, it
might pass without remark for some enormous drained bog, on which the
exhumed trees lay rotting in the sun. The roots and rudiments of the
branches are, in many cases, nearly perfect, and in some the worm-holes
eaten under the bark are readily recognizable. The most delicate of the
sap vessels, and all the finer portions of the centre of the wood, are
perfectly entire, and bear to be examined with the strongest magnifiers.
The whole are so thoroughly silicified as to scratch glass and are
capable of receiving the highest polish.-- _Asiatic Magazine_.

(*3) The Mammoth Cave of Kentucky.

(*4) In Iceland, 1783.

(*5) "During the eruption of Hecla, in 1766, clouds of this kind
produced such a degree of darkness that, at Glaumba, which is more than
fifty leagues from the mountain, people could only find their way by
groping. During the eruption of Vesuvius, in 1794, at Caserta, four
leagues distant, people could only walk by the light of torches. On the
first of May, 1812, a cloud of volcanic ashes and sand, coming from a
volcano in the island of St. Vincent, covered the whole of Barbadoes,
spreading over it so intense a darkness that, at mid-day, in the open
air, one could not perceive the trees or other objects near him, or
even a white handkerchief placed at the distance of six inches from the
eye._"--Murray, p. 215, Phil. edit._

(*6) In the year 1790, in the Caraccas during an earthquake a portion of
the granite soil sank and left a lake eight hundred yards in diameter,
and from eighty to a hundred feet deep.

Last Page Next Page

Text Comparison with Eureka

Page 6
La Terre ne pourrait être considérée que dans ses rapports planétaires.
Page 12
Ces derniers,.
Page 13
nos Kepler et nos Laplace, s'adonnent à la spéculation et à fa théorie; c'est le mot; vous imaginez-vous avec quelle risée ce mot serait accueilli par nos ancêtres s'ils pouvaient, par-dessus mon épaule, regarder ce que j'écris? Les Kepler, je le répète, pensent spéculativement et théoriquement; et leurs théories sont simplement corrigées, tamisées, clarifiées, débarrassées peu à peu de toutes les pailles et matières étrangères qui nuisent à leur cohésion, jusqu'à ce qu'enfin apparaisse, dans sa solidité et sa pureté, la parfaite _consistance,_ consistance que les plus stupides sont forcés d'admettre, parce qu'elle est la consistance, c'est-à-dire une absolue et incontestable _vérité.
Page 14
C'est aujourd'hui seulement que les hommes commencent à apprécier le vieux homme divin, à sympathiser avec l'inspiration poétique et prophétique de ses indestructibles paroles.
Page 20
Or, de ces atomes, ainsi éparpillés ou à l'état de diffusion, que nous est-il permis, non pas de supposer, mais de conclure, en considérant la source d'où ils émanent et le but apparent de leur diffusion? L'Unité étant leur source, et _la différence d'avec l'Unité_ le caractère du but manifesté par leur diffusion, nous avons tout droit de supposer que ce caractère persiste _généralement_ dans toute l'étendue du plan.
Page 28
De telles idées, de telles conceptions,--pensées monstrueuses qui ne sont plus des pensées, rêveries de l'âme plutôt que raisonnements ou même considérations de l'intellect,--de telles idées, je le répète, sont les seules que nous puissions réussir à créer en nous dans tous nos efforts pour saisir le grand principe de _l'Attraction.
Page 31
_ Mais ces tentatives, quoique considérées très-justement comme hardies, n'ont pas visé plus loin qu'à la généralité, à la pure généralité de la Loi newtonienne.
Page 35
Par commodité d'illustration, imaginons d'abord une sphère creuse, de verre ou d'autre matière, occupant l'espace à travers lequel la matière universelle a été également éparpillée, par le moyen de l'irradiation, de la particule absolue, indépendante, inconditionnelle, placée au centre de la sphère.
Page 37
Le bien est positif; le mal est négatif; il n'est que la négation du bien, comme le froid est la négation de la chaleur, l'obscurité, de la lumière.
Page 54
Je disais aussi que je reviendrais sur cette idée; et c'est ici, je crois, le moment de le faire.
Page 57
Si nous.
Page 58
Dans le cas de la Cosmogonie, il l'a conduit, les yeux bandés, à.
Page 59
Et qui mettait en question cette loi, même alors?] X Imaginons, pour le moment, que l'anneau projeté le premier par le Soleil, c'est-à-dire l'anneau qui, en se brisant, a constitué Neptune, ne se soit brisé que lors de la projection de l'anneau qui a donné naissance à Uranus; que ce dernier anneau, de son côté, soit resté intact jusqu'à l'émission de celui dont est né Saturne; que ce dernier, à son tour, ait gardé sa forme entière jusqu'à l'émission de celui qui a été l'origine de Jupiter, et ainsi de suite.
Page 61
La Galaxie, je le répète, n'est qu'un des groupes dont j'ai parlé, une de ces prétendues nébuleuses, qui ne se révèlent à nous quelquefois qu'à l'aide du télescope, et comme de faibles taches brumeuses dans différentes parties du ciel.
Page 70
Un habitant de ce dernier, parcourant 90 milles par jour, mettrait plus de 80 ans à faire le tour de sa plus grande circonférence.
Page 81
Et qu'il me soit permis ici de fortifier ma position par le témoignage de quelqu'un qui est plus grand que Madler,--de quelqu'un pour qui toutes les données de Madler étaient depuis longtemps choses familières, soigneusement et entièrement examinées.
Page 85
Les faits ainsi démontrés ont naturellement détruit la prétendue nécessité de supposer un éther et toute appréhension relative à l'instabilité du système, laquelle était attribuée à l'éther.
Page 86
C'est simplement la séduction de cette symétrie qui nous a induits à accepter cette idée générale dont l'hypothèse de Madler n'est qu'une partie,--l'idée de l'attraction tourbillonnante des globes.
Page 88
J'ai déjà dit que, «l'Attraction et la Répulsion étant incontestablement les seules propriétés par lesquelles la Matière se manifeste à l'Esprit, nous avons le droit de supposer que la Matière n'existe que comme Attraction et Répulsion;--en d'autres termes, que l'Attraction et la Répulsion sont Matière; puisqu'il n'existe pas de cas où nous ne puissions employer, ou le terme Matière, ou, ensemble, les termes Attraction et Répulsion, comme expressions de logique équivalentes et conséquemment convertibles.
Page 89
L'existence, l'existence personnelle, l'existence de tout Temps et pour toute l'Éternité, nous semble, jusqu'à l'époque de notre Virilité, une condition normale et incontestable;--_cela nous semble,.