The Works of Edgar Allan Poe — Volume 2

By Edgar Allan Poe

Page 0

THE WORKS OF EDGAR ALLAN POE

VOLUME II

The Raven Edition

[Redactor's Note--Some endnotes are by Poe and some were added by
Griswold. In this volume the notes are at the end.]

Contents:

The Purloined Letter
The Thousand-and-Second Tale of Scheherezade
A Descent into the Maelstroem
Von Kempelen and his Discovery
Mesmeric Revelation
The Facts in the Case of M. Valdemar
The Black Cat
The Fall of the House of Usher
Silence--a Fable
The Masque of the Red Death
The Cask of Amontillado
The Imp of the Perverse
The Island of the Fay
The Assignation
The Pit and the Pendulum
The Premature Burial
The Domain of Arnheim
Landor's Cottage
William Wilson
The Tell-Tale Heart
Berenice
Eleonora




THE PURLOINED LETTER

Nil sapientiae odiosius acumine nimio.

_Seneca_.

At Paris, just after dark one gusty evening in the autumn of 18-, I was
enjoying the twofold luxury of meditation and a meerschaum, in company
with my friend C. Auguste Dupin, in his little back library, or
book-closet, au troisieme, No. 33, Rue Dunot, Faubourg St. Germain. For
one hour at least we had maintained a profound silence; while each, to
any casual observer, might have seemed intently and exclusively occupied
with the curling eddies of smoke that oppressed the atmosphere of the
chamber. For myself, however, I was mentally discussing certain topics
which had formed matter for conversation between us at an earlier period
of the evening; I mean the affair of the Rue Morgue, and the mystery
attending the murder of Marie Roget. I looked upon it, therefore, as
something of a coincidence, when the door of our apartment was thrown
open and admitted our old acquaintance, Monsieur G--, the Prefect of the
Parisian police.

We gave him a hearty welcome; for there was nearly half as much of the
entertaining

Next Page

Text Comparison with Eureka

Page 3
Poe prétend qu'il peut rendre compte de l'existence de tous les êtres organisés, y compris l'homme, simplement par les mêmes principes qui servent à expliquer l'origine et l'apparence actuelle des soleils et des mondes; mais cette prétention doit être rejetée comme une pure et plate assertion, sans une parcelle d'évidence.
Page 4
«Fordham, _20_ septembre 1848.
Page 6
De ce point de vue, un homme devient l'humanité; et l'humanité, un membre de la famille cosmique des Intelligences.
Page 10
L'auteur, qui fut très-estimé dans son temps, était un certain Miller ou Mill; et l'histoire nous apprend, comme chose digne de mémoire, qu'il montait habituellement un cheval de manège auquel il donnait le nom de Jérémie Bentham;--mais jetons un coup d'œil sur le livre.
Page 13
Ces lois dont l'étude découvrit au plus grand des astronomes anglais ce principe qui est la base de tout principe physique actuellement existant, et au delà duquel nous entrons tout de suite dans le royaume ténébreux de la métaphysique, Kepler reconnaissait qu'il les avait _devinées.
Page 15
Solomon Seesaw, c'est uniquement parce que dans cette route ardue quelque marchepied ou quelque échelon a été, çà et là, étourdiment oublié.
Page 18
Maintenant on comprendra que, quand je me sers de ce terme, l'_Infini de l'Espace,_ je ne veux pas contraindre le lecteur à former la conception impossible d'un infini _absolu.
Page 19
Mais qu'il me soit permis de rappeler l'idée que j'ai déjà suggérée comme la seule qui puisse convenablement définir l'intuition.
Page 26
_ Or, où tend une considération aussi amoindrie? A quelle espèce d'erreur donne-t-elle naissance? Sur la Terre nous voyons, nous sentons simplement que la gravitation chasse tous les corps vers le centre de la Terre.
Page 33
La seule difficulté ici consiste donc à établir une proportion directe entre la concentralisation et la _force_ de concentralisation; et nous pouvons considérer la chose comme faite si nous établissons une proportion semblable entre l'irradiation et la _force_ d'irradiation.
Page 36
Donc, la matière irradiée dans l'espace, avec une force qui varie comme les carrés des distances, pourrait à _priori_ être supposée retourner vers son centre d'irradiation avec une force variant _en raison.
Page 38
produite par la tendance dont il est question ici,--la tendance à retourner vers _l'absolu originel,_ vers le _suprême primitif.
Page 39
Comment donc, demandera-t-on peut-être, ma première couche, la couche extérieure d'atomes peut-elle arrêter son mouvement à la surface de la sphère de verre imaginaire, quand une seconde force, d'un caractère non imaginaire, ne se manifeste pas, pour expliquer cette interruption dans le mouvement? Je réponds que l'objection prend naissance ici dans une supposition tout à fait gratuite de la part du critique,--la supposition d'un principe dynamique à une époque où il n'existait pas de principes, en quoi que ce soit;--je me sers naturellement du mot _principe_ dans le sens même que le.
Page 41
à quoi? A une hypothèse? Mais si une hypothèse,--si la plus pure hypothèse, une hypothèse à l'appui de laquelle, comme dans le cas de la Loi newtonienne, pure hypothèse elle-même, ne se présente pas l'ombre d'une raison _à priori,--_si une hypothèse, même aussi absolue que tout ce que celle-ci comporte, nous permet d'assigner un principe à la Loi newtonienne,--nous permet de considérer comme remplies des conditions si miraculeusement, si ineffablement complexes et en apparence inconciliables, comme celles impliquées dans les rapports que nous révèle la Gravitation,--quel être rationnel poussera la sottise jusqu'à appeler plus longtemps «hypothèse», même cette absolue hypothèse,--à moins qu'il ne persiste ainsi en sous-entendant que c'est simplement par pur amour pour l'irrévocabilité _des mots_? Mais quel est actuellement le véritable état de la question? Quel est _le fait?_ Non-seulement ce n'est pas une hypothèse que nous sommes priés d'adopter, pour expliquer le principe en question, mais c'est une conclusion logique que nous sommes invités, non pas à adopter si nous pouvons nous en dispenser, mais simplement à _nier si cela nous est possible;--_une conclusion d'une logique si exacte que la discuter, douter de sa validité, serait un effort au-dessus de nos forces;--une conclusion à laquelle nous ne voyons pas le moyen d'échapper, de quelque côté que nous nous tournions; un résultat que nous trouvons toujours en face de nous, soit que l'_induction_ nous ait promenés à travers les phénomènes de ladite Loi, soit que nous redescendions, avec la _déduction,_ de la plus rigoureusement simple de toutes les suppositions,--en un mot de _la supposition de la Simplicité elle-même.
Page 46
Si nous considérons l'anneau comme.
Page 52
En réalité, nous devons considérer tous les phénomènes en question comme de.
Page 54
Ces pensées me frappent avec toute la force de la vérité, mais je ne les émets ici qu'en tant que pures suggestions.
Page 78
On a longtemps soupçonné que notre Soleil opérait un mouvement dans l'espace, indépendamment de sa rotation, et une révolution autour du centre de gravité du système.
Page 83
De fait, cette idée appartient à la classe des choses _excessivement évidentes.
Page 85
Les faits ainsi démontrés ont naturellement détruit la prétendue nécessité de supposer un éther et toute appréhension relative à l'instabilité du système, laquelle était attribuée à l'éther.