The Narrative of Arthur Gordon Pym of Nantucket Comprising the details of a mutiny and atrocious butchery on board the American brig Grampus, on her way to the South Seas, in the month of June, 1827.

By Edgar Allan Poe

Page 88

we contrived to catch some water by means of a sheet
which had been fished up from the cabin by our drag just after the
gale. The quantity we took in all did not amount to more than half a
gallon; but even this scanty allowance supplied us with comparative
strength and hope.

On the twenty-first we were again reduced to the last necessity. The
weather still remained warm and pleasant, with occasional fogs and
light breezes, most usually from N. to W.

On the twenty-second, as we were sitting close huddled together,
gloomily revolving over our lamentable condition, there flashed through
my mind all at once an idea which inspired me with a bright gleam of
hope. I remembered that, when the foremast had been cut away, Peters,
being in the windward chains, passed one of the axes into my hand,
requesting me to put it, if possible, in a place of security, and that
a few minutes before the last heavy sea struck the brig and filled her
I had taken this axe into the forecastle, and laid it in one of the
larboard berths. I now thought it possible that, by getting at this
axe, we might cut through the deck over the storeroom, and thus readily
supply ourselves with provisions.

When I communicated this project to my companions, they uttered a
feeble shout of joy, and we all proceeded forthwith to the forecastle.
The difficulty of descending here was greater than that of going down
in the cabin, the opening being much smaller, for it will be remembered
that the whole framework about the cabin companion-hatch had been
carried away, whereas the forecastle-way, being a simple hatch of only
about three feet square, had remained uninjured. I did not hesitate,
however, to attempt the descent; and, a rope being fastened round my
body as before, I plunged boldly in, feet foremost, made my way quickly
to the berth, and, at the very first attempt, brought up the axe. It
was hailed with the most ecstatic joy and triumph, and the ease with
which it had been obtained was regarded as an omen of our ultimate
preservation.

We now commenced cutting at the deck with all the energy of rekindled
hope, Peters and myself taking the axe by turns, Augustus's wounded arm
not permitting him to aid us in any degree. As we were still so feeble
as to be scarcely able to stand unsupported, and could consequently
work but a minute or two without resting, it soon became evident that
many long hours would be requisite to accomplish our task--that is, to
cut an

Last Page Next Page

Text Comparison with Histoires extraordinaires

Page 9
Un jour, Willis vit entrer dans son bureau une femme vieille, douce, grave.
Page 27
Les voisins se répandirent de chambre en chambre.
Page 33
On fait ici un grand étalage de mesures, mais il arrive souvent qu'elles sont si intempestives et si mal appropriées au but, qu'elles font penser à M.
Page 53
Son oeil de lynx perçoit immédiatement le papier, reconnaît l'écriture de la suscription, remarque l'embarras de la personne à qui elle était adressée, et pénètre son secret.
Page 108
à l'autre.
Page 123
milles trois quarts.
Page 142
En tout cas, j'avais indubitablement sous les yeux la totalité du plus grand diamètre terrestre; tout l'hémisphère nord s'étendait au-dessous de moi comme une carte en projection orthographique; et le grand cercle même de l'équateur formait la ligne frontière de mon horizon.
Page 149
Car, en vérité, Vos Excellences concevront facilement qu'après une résidence de cinq ans sur une planète qui, déjà profondément intéressante par elle-même, l'est doublement encore par son intime parenté, en qualité de satellite, avec le monde habité par l'homme, je puisse entretenir avec le Collège national astronomique des correspondances secrètes d'une bien autre importance que les simples détails, si surprenants qu'ils soient, du voyage que j'ai effectué si heureusement.
Page 152
Par-dessus tout, personne n'était moins exposé que moi à se laisser entraîner hors de la sévère juridiction de la vérité par les feux follets de la superstition.
Page 153
Néanmoins, comme le capitaine disait qu'il n'apercevait aucun symptôme de danger, et comme nous dérivions vers la terre par le travers, il commanda de carguer les voiles et de filer l'ancre.
Page 156
À une hauteur terrifiante, juste au-dessus de nous et sur la crête même du précipice, planait un navire gigantesque, de quatre mille tonneaux peut-être.
Page 161
* * * * * L'équipage se promène sur le pont d'un pas tremblant et inquiet; mais il y a dans toutes les physionomies une expression qui ressemble plutôt à l'ardeur de l'espérance qu'à l'apathie du désespoir.
Page 168
Quelquefois, le vent n'était pas aussi vif que nous l'espérions en mettant à la voile, et alors nous allions moins vite que nous ne l'aurions voulu, pendant que le courant rendait le semaque plus difficile à gouverner.
Page 180
lié, M.
Page 184
Pendant quelque temps, elles furent sans résultat.
Page 219
Mais elle n'y était plus; et, respirant avec plus de liberté, je tournai mes regards vers la pâle et rigide figure allongée sur le lit.
Page 254
Un soir, comme il descendait à la cave avec sa femme pour une besogne de ménage, le fidèle chat qui les accompagne s'embarrasse dans ses jambes en le frôlant.
Page 258
Le génie de l'auteur se réjouit dans ces terribles scènes et dans les étonnantes peintures de peuplades et d'îles qui ne sont point marquées sur les cartes.
Page 265
] [Note 45: Cléomènes est un sculpteur athénien, à qui on attribue la Vénus dite _de Médicis_ (Florence).
Page 266
)] [Note 54: Boulevard de New-York.