The Narrative of Arthur Gordon Pym of Nantucket Comprising the details of a mutiny and atrocious butchery on board the American brig Grampus, on her way to the South Seas, in the month of June, 1827.

By Edgar Allan Poe

Page 70

numbness presently began to die away, so that I could
move first one of my legs, and then the other; and, shortly afterward,
I regained the partial use of my right arm. I now crawled with great
caution towards Parker, without getting on my legs, and soon cut loose
all the lashings about him, when, after a short delay, he also
recovered the partial use of his limbs. We now lost no time in getting
loose the rope from Peters. It had cut a deep gash through the
waistband of his woollen pantaloons, and through two shirts, and made
its way into his groin, from which the blood flowed out copiously as we
removed the cordage. No sooner had we removed it, however, than he
spoke, and seemed to experience instant relief--being able to move with
much greater ease than either Parker or myself--this was no doubt owing
to the discharge of blood.

We had little hope that Augustus would recover, as he evinced no signs
of life; but, upon getting to him, we discovered that he had merely
swooned from loss of blood, the bandages we had placed around his
wounded arm having been torn off by the water; none of the ropes which
held him to the windlass were drawn sufficiently tight to occasion his
death. Having relieved him from the fastenings, and got him clear of
the broken wood about the windlass, we secured him in a dry place to
windward, with his head somewhat lower than his body, and all three of
us busied ourselves in chafing his limbs. In about half an hour he came
to himself, although it was not until the next morning that he gave
signs of recognising any of us, or had sufficient strength to speak. By
the time we had thus got clear of our lashings it was quite dark, and
it began to cloud up, so that we were again in the greatest agony lest
it should come on to blow hard, in which event nothing could have saved
us from perishing, exhausted as we were. By good fortune it continued
very moderate during the night, the sea subsiding every minute, which
gave us great hopes of ultimate preservation. A gentle breeze still
blew from the N. W., but the weather was not at all cold. Augustus was
lashed carefully to windward in such a manner as to prevent him from
slipping overboard with the rolls of the vessel, as he was still too
weak to hold on at all. For ourselves there was no such necessity. We
sat close together, supporting each

Last Page Next Page

Text Comparison with Eureka

Page 3
Poe prétend qu'il peut rendre compte de l'existence de tous les êtres organisés, y compris l'homme, simplement par les mêmes principes qui servent à expliquer l'origine et l'apparence actuelle des soleils et des mondes; mais cette prétention doit être rejetée comme une pure et plate assertion, sans une parcelle d'évidence.
Page 5
Donc, ma proposition générale est celle-ci: _Dans l'Unité Originelle de l'Être Premier est contenue la Cause Secondaire de Tous les Êtres, ainsi que le Game de leur inévitable Destruction.
Page 10
Mill est donc appuyée.
Page 13
_ Hélas! pauvre vieil ignorant! Quelque métaphysicien lui aurait peut-être répondu que ce qu'il appelait intuition n'était que la certitude résultant de déductions ou d'inductions dont le développement avait été assez obscur pour échapper à sa conscience, pour se soustraire aux yeux de sa raison ou pour défier sa puissance d'expression.
Page 16
» On voit au premier coup d'œil qu'il n'est pas ici question d'établir un parallèle entre deux crédibilités, entre deux arguments, sur la validité respective desquels la raison est appelée à décider; il s'agit de deux conceptions, directement contradictoires, toutes deux d'une impossibilité avouée, dont l'une, nous dit-on, peut cependant être acceptée par l'intelligence, en raison de la plus grande _impossibilité_ qui empêche d'accepter la seconde.
Page 23
Toute l'Expérience la prouve,--toute la Philosophie l'admet.
Page 28
_ Ils tendent tous en ligne droite vers un centre, à cause de la sphéricité selon laquelle ils ont été lancés dans l'espace.
Page 30
_ Relativement à la Gravitation newtonienne, le Docteur Nichol, l'éloquent auteur de l'_Architecture des deux,_ dit: «En vérité, nous n'avons aucune raison de supposer que cette grande Loi, telle qu'elle nous est aujourd'hui connue, soit la formule suprême ou la plus simple, conséquemment universelle et omnicompréhensible, d'une grande Ordonnance.
Page 37
La molécule absolue, indépendante, originellement créée par la Volition Divine, doit avoir été dans une condition de _normalité_ positive ou de perfection;--car toute imperfection implique rapport.
Page 40
_ Or, je sais que le mot hypothèse est une lourde massue, empoignée immédiatement, sinon soulevée, par tous les petits penseurs, à la première apparence d'une proposition portant, plus ou moins, le costume d'une _théorie.
Page 42
_ Si l'on veut que ce soit là une _pure supposition,_ j'y consens.
Page 48
Tous conséquemment, comme planètes distinctes, mais comparativement petites, se mirent à tourner dans des orbites dont les distances respectives peuvent être, jusqu'à un certain point, considérées comme la mesure de la force qui les a séparés;--toutes les orbites néanmoins se trouvant assez rapprochées pour nous permettre de les considérer comme _une,_ en comparaison des autres orbites planétaires.
Page 52
premier, le plus sublime de tous, celui par lequel un Dieu, existant par lui-même et existant seul, est devenu, par la force de sa volonté, tous les êtres à la fois, pendant que tous les êtres devenaient ainsi une partie de Dieu.
Page 54
La Théorie de Laplace a reçu récemment, par les mains du philosophe Comte, une confirmation plus forte encore qu'if n'était nécessaire.
Page 56
Si les propositions de ce discours ont été bien comprises, on verra qu'à mon point de vue l'impossibilité d'opérer la ségrégation aurait servi à réfuter plutôt qu'à confirmer l'Hypothèse Cosmique.
Page 67
Elles dominent partout où domine l'Attraction.
Page 75
_ Dans des intervalles, dans des distances, tels que cette suggestion en impose à notre _âme,--_plutôt qu'à notre esprit,--nous trouvons enfin une échelle convenable où toutes nos mesquines considérations antérieures de _quantité_ peuvent figurer comme de simples degrés.
Page 85
Relativement aux comètes en général, permettez-moi de dire en passant que nous avons le droit de les considérer comme les _éclairs du Ciel cosmique.
Page 89
Tant que dure cette Jeunesse, _ce sentiment de notre existence personnelle_ est le plus naturel de tous les sentiments.
Page 90
Nos âmes ne peuvent plus se révolter contre une _Douleur_ que nous nous sommes imposée nous-mêmes, pour l'accomplissement de nos propres desseins,--dans le but, quelquefois futile, d'agrandir le cercle de notre propre _Joie_.