The Narrative of Arthur Gordon Pym of Nantucket Comprising the details of a mutiny and atrocious butchery on board the American brig Grampus, on her way to the South Seas, in the month of June, 1827.

By Edgar Allan Poe

Page 125

might. Accordingly we made every
necessary preparation, and, under the guidance of Too-wit, got the Jane
through the reef in safety, coming to anchor about a mile from the
shore, in an excellent bay, completely landlocked, on the southeastern
coast of the main island, and in ten fathoms of water, black sandy
bottom. At the head of this bay there were three fine springs (we were
told) of good water, and we saw abundance of wood in the vicinity. The
four canoes followed us in, keeping, however, at a respectful distance.
Too-wit himself remained on board, and, upon our dropping anchor,
invited us to accompany him on shore, and visit his village in the
interior. To this Captain Guy consented; and ten savages being left on
board as hostages, a party of us, twelve in all, got in readiness to
attend the chief. We took care to be well armed, yet without evincing
any distrust. The schooner had her guns run out, her boarding-nettings
up, and every other proper precaution was taken to guard against
surprise. Directions were left with the chief mate to admit no person
on board during our absence, and, in the event of our not appearing in
twelve hours, to send the cutter, with a swivel, round the island in
search of us.

At every step we took inland the conviction forced itself upon us that
we were in a country differing essentially from any hitherto visited by
civilized men. We saw nothing with which we had been formerly
conversant. The trees resembled no growth of either the torrid, the
temperate, or the northern frigid zones, and were altogether unlike
those of the lower southern latitudes we had already traversed. The
very rocks were novel in their mass, their colour, and their
stratification; and the streams themselves, utterly incredible as it
may appear, had so little in common with those of other climates, that
we were scrupulous of tasting them, and, indeed, had difficulty in
bringing ourselves to believe that their qualities were purely those of
nature. At a small brook which crossed our path (the first we had
reached) Too-wit and his attendants halted to drink. On account of the
singular character of the water, we refused to taste it, supposing it
to be polluted; and it was not until some time afterward we came to
understand that such was the appearance of the streams throughout the
whole group. I am at a loss to give a distinct idea of the nature of
this liquid, and cannot do so without many words. Although it flowed
with rapidity in all declivities where common

Last Page Next Page

Text Comparison with Histoires grotesques et sérieuses

Page 18
En outre, si un corps est ramené à la surface de l'eau par un coup de canon, il ne _replongera pas de nouveau, même abandonné à lui-même_, toutes les fois que la décomposition sera arrivée au degré nécessaire pour permettre le dégagement des gaz engendrés.
Page 23
Beauvais.
Page 31
«Malgré l'acclamation dont la presse a salué la découverte de ce fourré, et l'unanimité avec laquelle on a supposé qu'il représentait le théâtre précis du crime, il faut admettre qu'il y avait plus d'une bonne raison pour en douter.
Page 39
» «Or, cette _grande hâte_ a pu paraître beaucoup _plus grande_ aux yeux de madame Deluc, qui rêvait, avec douleur et inquiétude, à sa bière et à ses gâteaux volés,--bière et gâteaux pour lesquels elle a pu nourrir jusqu'au dernier moment une.
Page 40
faible espérance de compensation.
Page 55
Quand les portes étaient fermées, le nain trouvait le moyen de passer son corps dans la caisse, le bruit produit par quelque partie de la mécanique lui permettant de le faire sans être entendu, et aussi de fermer la porte par laquelle il était entré.
Page 60
Il suffira d'un peu de réflexion pour convaincre chacun qu'il n'est pas plus difficile, en ce qui regarde le principe des opérations nécessaires, de faire une machine gagnant toutes les parties que d'en faire une qui n'en gagne qu'une seule.
Page 63
Toutefois on corrigera cette méprise en observant _le Joueur d'échecs_ quand l'exhibiteur s'en rapproche, ainsi que cela arrive souvent.
Page 82
A la longue, mon agonie devint intolérable, et je m'éveillai juste à temps pour m'apercevoir qu'un rat se sauvait avec la bougie allumée enlevée de sa tablette, mais pas assez tôt malheureusement pour l'empêcher de regagner son trou avec sa dangereuse proie.
Page 90
Maillard m'avait présenté dans le petit parloir; mais ma surprise fut grande de la voir accoutrée d'une vaste robe à paniers, avec des souliers à hauts talons et un bonnet crasseux de point de Bruxelles, beaucoup trop grand pour elle, si bien qu'il donnait à sa figure une apparence ridicule de petitesse.
Page 91
Jamais, de mon vivant, je n'avais contemplé un si monstrueux étalage, un si extravagant gaspillage de toutes les bonnes choses de la vie;--peu de goût, il est vrai, dans l'arrangement du service;--et mes yeux, accoutumés à des lumières douces, se trouvaient cruellement offensés par le prodigieux éclat d'une multitude de bougies, dans des candélabres d'argent, qu'on avait posés sur la table et disséminés dans toute la salle, partout où on avait pu en trouver la place.
Page 96
Je me hasardai alors à demander quelle était la cause de ce trouble.
Page 99
Cette fois, cependant, ils semblaient provenir de gens qui se rapprochaient rapidement.
Page 101
--C.
Page 113
Les impressions produites sur l'observateur étaient celles de richesse, de chaleur, de couleur, de quiétude, d'uniformité, de douceur, de délicatesse, d'élégance, de volupté et d'une miraculeuse extravagance de culture, faisant rêver d'une race nouvelle de fées, laborieuses, douées d'un goût parfait, magnifiques et minutieuses; mais, quand le regard remontait le long du talus omnicolore, depuis sa fine ligne de jonction avec l'eau jusqu'à son extrémité vaguement estompée par les plis des nuages surplombants, il était vraiment difficile de ne pas se figurer une cataracte panoramique de rubis, de saphirs, d'opales et de chrysolithes, se précipitant silencieusement du ciel.
Page 127
En France, _meliora probant, deteriora sequuntur_; les Français sont une race trop _coureuse_ pour entretenir ces talents domestiques dont ils ont d'ailleurs la très-délicate intelligence, ou du moins le sens élémentaire.
Page 128
Comment cela se fait, il n'est pas difficile de le comprendre.
Page 131
En ce moment même, nous avons présente à l'œil de notre esprit une petite chambre sans prétentions, dans la décoration de laquelle il n'y a rien à reprendre.
Page 132
Il n'y a pas de corniches; mais tous les plis de l'étoffe (qui sont plutôt fins que massifs et ont ainsi un air de légèreté) sortent de dessous un entablement doré, d'un riche travail, qui fait tout le tour de la chambre à la ligne de jonction du plafond et des murs.
Page 138
ses chansons n'eussent plus qu'un seul refrain, jusqu'à ce que le _De profundis_ de son Espérance eût pris ce mélancolique refrain: Jamais, jamais plus! Mais, le corbeau induisant encore toute ma triste âme à sourire, je roulai tout de suite un siège à coussins on face de l'oiseau et du buste et de la porte; alors, m'enfonçant dans le velours, je m'appliquai à enchaîner les idées aux idées, cherchant ce que cet augural oiseau des anciens jours, ce que ce triste, disgracieux, sinistre, maigre et augural oiseau des anciens jours voulait faire entendre en croassant son _Jamais plus!_ Je me tenais ainsi, rêvant, conjecturant, mais n'adressant plus une syllabe à l'oiseau, dont les yeux ardents me brûlaient maintenant jusqu'au fond du cœur; je cherchais à deviner cela, et plus encore, ma tête reposant à l'aise sur le velours du coussin que caressait la lumière de la lampe, ce velours violet caressé par la lumière de la lampe que sa tête, à _Elle_, ne pressera plus,--ah! jamais plus! Alors il me sembla que l'air s'épaississait, parfumé par un encensoir invisible que balançaient des séraphins dont les pas frôlaient le tapis de la chambre.