The Complete Poetical Works of Edgar Allan Poe Including Essays on Poetry

By Edgar Allan Poe

Page 91

arrived in Rome. Ha! ha! he _is_ altered!
Such an account he gave me of his journey!
'Twould have made you die with laughter--such tales he
told
Of his caprices and his merry freaks
Along the road--such oddity--such humor--
Such wit--such whim--such flashes of wild merriment
Set off too in such full relief by the grave
Demeanor of his friend--who, to speak the truth
Was gravity itself--

_Duke_. Did I not tell you?

_Cas_. You did--and yet 'tis strange! but true, as strange,
How much I was mistaken! I always thought
The Earl a gloomy man.

_Duke_. So, so, you see!
Be not too positive. Whom have we here?
It cannot be the Earl?

_Cas_. The Earl! Oh no!
Tis not the

Last Page Next Page

Text Comparison with Eureka

Page 0
Sa première _lecture,_ qui fut aussi la seule qu'il donna à cette époque, eut lieu à la _Society Library,_ à New-York, le 9 février, et avait pour sujet la Cosmogonie Universelle; elle fut écoutée par un auditoire éminemment intellectuel, et occupa environ deux heures et demie.
Page 6
La tentative qui se rapproche le plus d'un pareil ouvrage a été faite dans le _Cosmos_ d'Alexander von Humboldt.
Page 9
«Nos ancêtres n'avaient pas plus qualité pour parler de _certitude,_ quand ils suivaient, avec une confiance aveugle, la route _à priori_ des axiomes, celle du Bélier.
Page 15
Donc, pour détruire toute chance de malentendu, je juge convenable de procéder comme si les faits les plus évidents de l'Astronomie étaient inconnus au lecteur.
Page 28
De telles idées, de telles conceptions,--pensées monstrueuses qui ne sont plus des pensées, rêveries de l'âme plutôt que raisonnements ou même considérations de l'intellect,--de telles idées, je le répète, sont les seules que nous puissions réussir à créer en nous dans tous nos efforts pour saisir le grand principe de _l'Attraction.
Page 32
_ Elles sont partie intégrante de la _sphère.
Page 37
Pour employer une phraséologie dont on pardonnera l'affectation apparente à cause de son énergie, nous pouvons dire que la Réaction est le retour de _ce qui est et ne devrait pas être_ vers _ce qui était originellement, et conséquemment devrait être;--_et j'ajoute que l'on trouverait toujours la force _absolue_ de la Réaction en proportion directe avec la réalité, la vérité, l'absolu du principe _originel,_ s'il était possible de mesurer celui-ci;--et conséquemment la plus grande de toutes les réactions concevables doit être celle.
Page 40
critique attribue à ce mot.
Page 47
Le phénomène répété une seconde fois a donné pour résultat une seconde lune.
Page 61
Le plus grand de ces derniers n'occupe comparativement qu'un point dans l'espace et ne se laisse voir distinctement qu'à l'aide du télescope.
Page 67
Cette idée a dû naître de ce fait, que la divination de ces lois par Kepler et sa démonstration postérieure de leur existence positive ont poussé Newton à les expliquer par l'hypothèse de la Gravitation et, finalement, à les démontrer à _priori,_ comme conséquences nécessaires du principe hypothétique.
Page 69
qu'il existe un homme qui puisse faire entrer dans son cerveau la plus vague conception de l'intervalle compris entre une borne milliaire et sa plus proche voisine.
Page 74
La lumière, toutefois, suivant les derniers calculs de Struve, marche avec une vitesse de cent soixante-sept mille milles par seconde.
Page 77
De temps à autre cependant, un véritable.
Page 80
Pour l'_entière_ vérification du fait, il faudrait des siècles, et quand même elle serait faite, elle ne servirait qu'à indiquer un rapport binaire ou tout autre rapport multiple quelconque entre notre Soleil et une ou plusieurs des étoiles les plus rapprochées.
Page 81
En même temps que la direction purement générale de chaque atome, de chaque lune, planète, étoile ou groupe, serait, dans mon hypothèse, absolument rectiligne; en même temps que la route générale suivie par tous les corps serait une ligne droite conduisant au centre de tout, il est clair que cette direction rectiligne serait composée de ce que nous pouvons appeler, sans exagération, une infinité de courbes particulières, résultat des différences continuelles de position relative parmi ces masses innombrables, à mesure que chacune progresse dans son pèlerinage vers l'Unité finale.
Page 82
En nous servant de l'un ou de l'autre, nous voulons parler de la réaction de l'Acte primordial.
Page 84
Il n'existe peut-être pas un seul homme, d'une éducation ordinaire et d'une faculté de méditation moyenne, à qui, dans une certaine mesure, l'idée en question ne se soit présentée, comme spontanée, instinctive, et portant tout le caractère d'une conception profonde et originale.
Page 86
Nous eussions été forcés de regarder l'Univers avec ce sentiment d'insatisfaction que nous éprouvons en contemplant un ouvrage d'art humain inutilement compliqué.
Page 90
Vous avez été créé.