The Complete Poetical Works of Edgar Allan Poe Including Essays on Poetry

By Edgar Allan Poe

Page 24

door;
Then, upon the velvet sinking, I betook myself to linking
Fancy unto fancy, thinking what this ominous bird of yore--
What this grim, ungainly, ghastly, gaunt, and ominous bird of yore
Meant in croaking "Nevermore."

This I sat engaged in guessing, but no syllable expressing
To the fowl whose fiery eyes now burned into my bosom's core;
This and more I sat divining, with my head at ease reclining
On the cushion's velvet lining that the lamp-light gloated o'er,
But whose velvet violet lining with the lamp-light gloating o'er,
_She_ shall press, ah, nevermore!

Then, methought, the air grew denser, perfumed from an unseen censer
Swung by Seraphim whose foot-falls tinkled on the tufted floor.
"Wretch," I cried, "thy God hath lent thee--by these angels he hath
sent thee
Respite--respite aad nepenthe from thy memories of Lenore!
Quaff, oh quaff this kind nepenthe, and forget this lost Lenore!"
Quoth the Raven, "Nevermore."

"Prophet!" said I, "thing of evil!--prophet still, if bird or devil!--
Whether Tempter sent, or whether tempest tossed thee here ashore,
Desolate yet all undaunted, on this desert land enchanted--
On this home by Horror haunted--tell me truly, I implore--
Is there--_is_ there balm in Gilead?--tell me--tell me, I implore!"
Quoth the Raven, "Nevermore."

"Prophet!" said I, "thing of evil!--prophet still, if bird or devil!
By that Heaven that bends above us--by that God we both adore--
Tell this soul with sorrow laden if, within the distant Aidenn,
It shall clasp a sainted maiden whom the angels name Lenore--
Clasp a rare and radiant maiden whom the angels name Lenore."
Quoth the Raven, "Nevermore."

"Be that word our sign of parting, bird or fiend!" I shrieked,
upstarting--
"Get thee back into the tempest and the Night's Plutonian shore!
Leave no black plume as a token of that lie thy soul hath spoken!
Leave my loneliness unbroken!--quit the bust above my door!
Take thy beak from out my heart, and take thy form from off my door!"

Last Page Next Page

Text Comparison with Derniers Contes

Page 1
L'exposition de cette theorie nous a valu l'Anthologie la plus exquise, la plus rare, qu'un dilettante aussi delicat que Poe pouvait recueillir parmi les petits chefs-d'oeuvre de la poesie Anglaise ou Americaine.
Page 12
A la voute de ces palais etaient suspendues des myriades de gemmes, semblables a des diamants, mais plus grosses que des hommes, et au milieu des rues formees de tours, de pyramides et de temples, coulaient d'immenses rivieres aussi noires que l'ebene, et ou pullulaient des poissons sans yeux.
Page 18
Ce caoutchouc etait quelquefois appele gomme arabique indienne ou gomme de whist, et appartenait sans doute a la nombreuse famille des _fungi_.
Page 27
Tout ce que nous savions d'eux.
Page 28
Voila donc presque tout ce qui nous etait parvenu touchant les anciens Knickerbockers.
Page 37
L'anemone, qui a un grand eclat, n'a pas d'odeur.
Page 42
Vous allez vous tenir tout droit juste sous le trou,--comme cela.
Page 57
J'y reussis parfaitement du premier coup, et le temps aidant, je me trouvai a dix-huit ans faisant de grandes et profitables affaires dans la carriere d'_annonce ambulante_ pour tailleur.
Page 69
Il etait evident que M.
Page 70
Et quand nous venons a songer combien rarement, vu la nature du cas, il est en notre pouvoir de les decouvrir, il nous faut bien admettre, qu'elles peuvent arriver souvent sans que nous en ayons connaissance.
Page 72
Pendant.
Page 77
Je laissai de cote mes livres de medecine.
Page 82
fagots flambants.
Page 84
Entraine par ces vues profondes, notre heros fit asseoir son hote, et profita de l'occasion pour jeter quelques fagots sur le feu; puis il placa sur la table remise sur ses pieds quelques bouteilles de _Mousseux_.
Page 92
On peut cependant affirmer carrement que l'ingeniosite humaine est incapable d'inventer un chiffre qu'elle ne puisse resoudre.
Page 95
Chaque correspondant a sa carte.
Page 99
Par megarde, la lettre _d_ a ete mise a la place de _l_ dans le mot _perplex_.
Page 104
Si nous passons a l'Iliade, a defaut de preuves positives, nous avons au moins d'excellentes raisons de croire que, dans l'intention de son auteur, elle ne fut qu'une serie de pieces lyriques; si l'on veut y voir une intention epique, tout ce que je puis dire alors, c'est que l'oeuvre repose sur un sentiment imparfait de l'art.
Page 107
Avec tout le respect que j'ai pour la Verite, respect aussi grand que celui qui ait jamais pu faire battre une poitrine humaine, je voudrais cependant limiter, en une certaine mesure, ses moyens d'inculcation.
Page 119
Cependant je ne blame pas le monde, ni ne le meprise, Pas plus que la guerre declaree par tous a un seul.