Nouvelles histoires extraordinaires

By Edgar Allan Poe

Page 84

Et maintenant,--cette
nuit,--Ethelred,--ha! ha!--la porte de l'ermite enfoncée, et le râle du
dragon et le retentissement du bouclier!--Dites plutôt le bris de sa
bière, et le grincement des gonds de fer de sa prison, et son affreuse
lutte dans le vestibule de cuivre! Oh! où fuir? Ne sera-t-elle pas ici
tout à l'heure? N'arrive-t-elle pas pour me reprocher ma précipitation?
N'ai-je pas entendu son pas sur l'escalier? Est-ce que je ne distingue
pas l'horrible et lourd battement de son coeur! Insensé! Ici, il se
dressa furieusement sur ses pieds, et hurla ces syllabes, comme si dans
cet effort suprême il rendait son âme:--_Insensé! je vous dis qu'elle
est maintenant derrière la porte!_

À l'instant même, comme si l'énergie surhumaine de sa parole eût acquis
la toute puissance d'un charme, les vastes et antiques panneaux que
désignait Usher entrouvrirent lentement leurs lourdes mâchoires d'ébène.
C'était l'oeuvre d'un furieux coup de vent;--mais derrière cette porte
se tenait alors la haute figure de lady Madeline Usher, enveloppée de
son suaire. Il y avait du sang sur ses vêtements blancs, et toute sa
personne amaigrie portait les traces évidentes de quelque horrible
lutte. Pendant un moment, elle resta tremblante et vacillante sur le
seuil;--puis, avec un cri plaintif et profond, elle tomba lourdement en
avant sur son frère, et, dans sa violente et définitive agonie, elle
l'entraîna à terre,--cadavre maintenant et victime de ses terreurs
anticipées.

Je m'enfuis de cette chambre et de ce manoir, frappé d'horreur. La
tempête était encore dans toute sa rage quand je franchissais la vieille
avenue. Tout d'un coup, une lumière étrange se projeta sur la route, et
je me retournai pour voir d'où pouvait jaillir une lueur si singulière,
car je n'avais derrière moi que le vaste château avec toutes ses ombres.
Le rayonnement provenait de la pleine lune qui se couchait, rouge de
sang, et maintenant brillait vivement à travers cette fissure à peine
visible naguère, qui, comme je l'ai dit, parcourait en zigzag le
bâtiment depuis le toit jusqu'à la base. Pendant que je regardais, cette
fissure s'élargit rapidement;--il survint une reprise de vent, un
tourbillon furieux;--le disque entier de la planète éclata tout à coup à
ma vue. La tête me tourna quand je vis les puissantes murailles
s'écrouler en deux.--Il se fit un bruit prolongé, un fracas tumultueux
comme la voix de mille cataractes,--et l'étang profond et croupi placé à
mes pieds se referma tristement et silencieusement sur les ruines de la
_Maison Usher_.




LE PUITS ET LE PENDULE

_Impia tortorum longos hic turba furores,_
_Sanguinis innocui non satiata, aluit._
_Sospite nunc patria, fracto nunc funeris antro,_
_Mors ubi

Last Page Next Page

Text Comparison with La Murdoj de Kadavrejo-Strato

Page 5
La entrepreno ofte plenas je intereso.
Page 6
EKSTERORDINARAJ MURDOJ.
Page 7
La tirkestoj de iu sxranko, staranta en unu angulo, estis malfermitaj kaj versxajne disrabitaj, kvankam ankoraux restis en ili multaj objektoj.
Page 8
Pri tiu timiga mistero gxis nun ekzistas, laux nia kompreno, neniega indico.
Page 10
Spertis nur malmulte da gxeno gxin malfermante pro tio ke gxi estis duobla aux faldpordego, riglita nek suprajxe nek malsuprajxe.
Page 11
Nombrigxis inter tiuj enirintaj la domon.
Page 13
Ne scipovas la Anglan lingvon sed jugxas laux la intonacio.
Page 14
estis tro mallargxaj por permesi la trapason de homa korpo.
Page 15
La vespera numero de la jxurnalo raportis ke la plej granda ekscito dauxre agitas Sankta-Rohxo-Kvartalon, ke oni zorge rekontrolis la koncernajn ejojn kaj novfoje intervjuis la atestintojn, sed entute sensukcese.
Page 16
.
Page 20
Malsupreniginte la manon malantaux la tabulo, mi tuj trovis kaj premis la.
Page 21
Uzante sportoterminon, mi ecx ne unu fojon 'misludis'.
Page 23
Des malpli ili sin senigas tiamaniere je la murditoj.
Page 24
"Tiu hararo ege strangas.
Page 25
Se la koncerna Franco laux mia supozo jes ja senkulpas pri tiu abomenajxo, cxi-tiu reklamo, kiun hierauxnokte post nia hejmenreveno mi liveris al la oficejo de _La Mondo_ (jxurnalo pritraktanta sxipajn aferojn kaj multe legata de maristoj) alvenigos lin al nia logxejo.
Page 26
.
Page 27
"Ne rajtas esperi tion.
Page 28
Vi havas nenian kialon ion kasxi.
Page 29
Per unu rezoluta svingo de sia muskola brako gxi preskaux fortrancxis sxian kapon disde sxia korpo.
Page 30
Gxi fermis la fenestron sendube gxin trapasante.