Nouvelles histoires extraordinaires

By Edgar Allan Poe

Page 65

la forêt,--et la
nuit dans le silence de ma bibliothèque,--elle avait traversé mes yeux,
et je l'avais vue,--non comme la Bérénice vivante et respirante, mais
comme la Bérénice d'un songe; non comme un être de la terre, un être
charnel, mais comme l'abstraction d'un tel être; non comme une chose à
admirer, mais à analyser; non comme un objet d'amour, mais comme le
thème d'une méditation aussi abstruse qu'irrégulière. Et
_maintenant_,--maintenant je frissonnais en sa présence, je pâlissais à
son approche; cependant, tout en me lamentant amèrement sur sa
déplorable condition de déchéance, je me rappelai qu'elle m'avait
longtemps aimé, et dans un mauvais moment je lui parlai de mariage.

Enfin l'époque fixée pour nos noces approchait, quand, dans une
après-midi d'hiver,--dans une de ces journées intempestivement chaudes,
calmes et brumeuses, qui sont les nourrices de la belle Halcyone,--je
m'assis, me croyant seul, dans le cabinet de la bibliothèque. Mais en
levant les yeux, je vis Bérénice debout devant moi.

Fut-ce mon imagination surexcitée,--ou l'influence brumeuse de
l'atmosphère,--ou le crépuscule incertain de la chambre,--ou le vêtement
obscur qui enveloppait sa taille,--qui lui prêta ce contour si tremblant
et si indéfini? Je ne pourrais le dire. Peut-être avait-elle grandi
depuis sa maladie. Elle ne dit pas un mot; et moi, pour rien au monde,
je n'aurais prononcé une syllabe. Un frisson de glace parcourut mon
corps; une sensation d'insupportable angoisse m'oppressait; une
dévorante curiosité pénétrait mon âme; et, me renversant dans le
fauteuil, je restai quelque temps sans souffle et sans mouvement, les
yeux cloués sur sa personne. Hélas! son amaigrissement était excessif,
et pas un vestige de l'être primitif n'avait survécu et ne s'était
réfugié dans un seul contour. À la fin, mes regards tombèrent ardemment
sur sa figure.

Le front était haut, très-pâle, et singulièrement placide; et les
cheveux, autrefois d'un noir de jais, le recouvraient en partie, et
ombrageaient les tempes creuses d'innombrables boucles, actuellement
d'un blond ardent, dont le caractère fantastique jurait cruellement avec
la mélancolie dominante de sa physionomie. Les yeux étaient sans vie et
sans éclat, en apparence sans pupilles, et involontairement je détournai
ma vue de leur fixité vitreuse pour contempler les lèvres amincies et
recroquevillées. Elles s'ouvrirent, et dans un sourire singulièrement
significatif _les dents_ de la nouvelle Bérénice se révélèrent lentement
à ma vue. Plût à Dieu que je ne les eusse jamais regardées, ou que, les
ayant regardées, je fusse mort!

* * * * *

Une porte en se fermant

Last Page Next Page

Text Comparison with Nouvelles histoires extraordinaires

Page 15
Dans la parfaite infatuation de notre raison, nous l'avons tous omise.
Page 39
Or, la vie que je menais à Eton n'était guère de nature à diminuer cette espèce de scepticisme.
Page 40
Dans cette salle basse et étroite il n'y avait aucune lampe, et elle ne recevait d'autre lumière que celle de l'aube, excessivement faible, qui se glissait à travers la fenêtre cintrée.
Page 43
Vous n'êtes sans doute pas au fait du vrai caractère de la personne qui a gagné cette nuit une somme énorme à l'écarté à lord Glendinning.
Page 64
À travers les blancheurs du crépuscule,--à midi, parmi les ombres treillissées de.
Page 65
Fut-ce mon imagination surexcitée,--ou l'influence brumeuse de l'atmosphère,--ou le crépuscule incertain de la chambre,--ou le vêtement obscur qui enveloppait sa taille,--qui lui prêta ce contour si tremblant et si indéfini? Je ne pourrais le dire.
Page 103
Malheureusement ceci demande une société de huit personnes, et.
Page 104
puis, successivement autour de chacun et de la même manière.
Page 123
Devant chaque convive était placée une moitié de crâne, dont il se servait en guise de coupe.
Page 125
Les autres personnages illustres que vous contemplez sont tous de notre famille, et portent la marque de l'origine royale dans leurs noms respectifs: Sa Grâce l'Archiduc Pest-Ifère, Sa Grâce le Duc Pest-Ilentiel, Sa Grâce le Duc Tem-Pestueux, et Son Altesse Sérénissime l'Archiduchesse Ana-Peste.
Page 127
Il en jaillit un déluge de liqueur si furieux, si impétueux,--si envahissant,--que la chambre fut inondée d'un mur à l'autre,--la table renversée avec tout ce qu'elle portait,--les tréteaux jetés sens dessus dessous,--le baquet de punch dans la cheminée,--et les dames dans des attaques de nerfs.
Page 129
Le sol est pavé de tuiles carrées, les chaises et les tables sont en bois noir, avec des pieds tors, grêles, et amincis par le.
Page 131
Juste devant la porte d'entrée, dans un fauteuil à grand dossier, à fond de cuir, aux pieds tors et grêles comme ceux des tables, est installé le vieux propriétaire de la maison lui-même.
Page 139
la venue du Christ; sa tentative pour piller le temple de Diane à Éphèse; son implacable inimitié contre les Juifs; la violation du saint des saints, et sa mort misérable à Taba, après un règne tumultueux de onze ans, sont des circonstances d'une nature saillante, et qui ont dû généralement attirer l'attention des historiens de son temps, plus que les impies, lâches, cruels, absurdes et fantasques exploits qu'il faut ajouter pour faire le total de sa vie privée et de sa réputation.
Page 146
De la tête aux pieds s'étendait une inscription columnaire, ou.
Page 155
Ceci me troubla un peu; cependant, je commençais à lui faire d'autres questions relativement à leurs connaissances astronomiques, quand quelqu'un de la société, qui n'avait pas encore ouvert la bouche, me souffla à l'oreille que, si j'avais besoin de renseignements sur ce chapitre, je ferais mieux de consulter un certain monsieur Ptolémée aussi bien qu'un nommé Plutarque, à l'article _De facie lunae_.
Page 157
grossièrement assemblés.
Page 171
Pendant sept ou huit jours nous ne vîmes pas d'accroissement sensible dans son diamètre apparent; seulement sa couleur varia légèrement.
Page 176
Ils soupirent l'un vers l'autre dans cette solitude, et tendent vers le ciel leurs longs cous de spectres, et hochent de côté et d'autre leurs têtes sempiternelles.
Page 184
Je jetai sur la peinture un coup d'oeil rapide,.