Nouvelles histoires extraordinaires

By Edgar Allan Poe

Page 173

l'influence de la
comète; et nous vivions cependant. Nous jouissions même d'une élasticité
de membres et d'une vivacité d'esprit insolites. L'excessive ténuité de
l'objet de notre terreur était apparente; car tous les corps célestes se
laissaient voir distinctement à travers. En même temps, notre végétation
était sensiblement altérée, et cette circonstance prédite augmenta notre
foi dans la prévoyance des sages. Un luxe extraordinaire de feuillage,
entièrement inconnu jusqu'alors, fit explosion sur tous les végétaux.

»Un jour encore se passa,--et le fléau n'était pas absolument sur nous.
Il était maintenant évident que son noyau devait nous atteindre le
premier. Une étrange altération s'était emparée de tous les hommes; et
la première sensation de _douleur_ fut le terrible signal de la
lamentation et de l'horreur générales. Cette première sensation de
douleur consistait dans une constriction rigoureuse de la poitrine et
des poumons et dans une insupportable sécheresse de la peau. Il était
impossible de nier que notre atmosphère ne fût radicalement affectée; la
composition de cette atmosphère et les modifications auxquelles elle
pouvait être soumise furent dès lors les points de la discussion. Le
résultat de l'examen lança un frisson électrique de terreur, de la plus
intense terreur, à travers le coeur universel de l'homme.

»On savait depuis longtemps que l'air qui nous enveloppait était ainsi
composé: sur cent parties, vingt et une d'oxygène et soixante-dix-neuf
d'azote. L'oxygène, principe de la combustion et véhicule de la chaleur,
était absolument nécessaire à l'entretien de la vie animale, et
représentait l'agent le plus puissant et le plus énergique de la nature.
L'azote, au contraire, était impropre à entretenir la vie, ou combustion
animale. D'un excès anormal d'oxygène devait résulter, cela avait été
vérifié, une élévation des esprits vitaux semblable à celle que nous
avions déjà subie. C'était l'idée continuée, poussée à l'extrême; qui
avait créé la terreur. Quel devait être le résultat _d'une totale
extraction de l'azote?_ Une combustion irrésistible, dévorante,
toute-puissante, immédiate;--l'entier accomplissement, dans tous leurs
moindres et terribles détails, des flamboyantes et terrifiantes
prophéties du Saint Livre.

»Ai-je besoin de te peindre, Charmion, la frénésie alors déchaînée de
l'humanité? Cette ténuité de matière dans la comète, qui nous avait
d'abord inspiré l'espérance, faisait maintenant toute l'amertume de
notre désespoir. Dans sa nature impalpable et gazeuse, nous percevions
clairement la consommation de la Destinée. Cependant, un jour encore
s'écoula,--emportant avec lui la dernière ombre de l'Espérance. Nous
haletions dans la rapide modification de l'air. Le sang rouge bondissait
tumultueusement dans ses étroits canaux. Un furieux délire s'empara de
tous les hommes; et, les bras roidis vers les cieux menaçants, ils
tremblaient et jetaient de grands cris. Mais le noyau de l'exterminateur
était maintenant sur nous;--même ici, dans

Last Page Next Page

Text Comparison with Histoires grotesques et sérieuses

Page 13
Mais on a insinué que le cadavre trouvé n'est pas celui de la Marie Roget dont l'assassin ou les assassins sont à découvrir, pour la découverte desquels une récompense est offerte, et qui sont l'unique objet de notre traité avec le préfet.
Page 22
S'il était prouvé que _l'Étoile_ a _réellement_, dans de pareilles circonstances, conçu un doute, il n'y aurait, pour son cas, aucun besoin d'une commission _de lunatico inquirendo_.
Page 24
«Il y a un autre point où il semble que l'esprit d'observation ait fait défaut au _Commercial_.
Page 52
Une petite éminence, de huit pouces de carré environ, également recouverte d'une étoffe sombre, s'élève de la base du compartiment près du coin le plus reculé, à la gauche du spectateur.
Page 61
Nous ne pouvons donc pas douter des talents de.
Page 69
Du haut des régions obscures situées au delà des montagnes, à l'extrémité supérieure de notre domaine si bien fermé, se glissait une étroite et profonde rivière, plus brillante que tout ce qui n'était pas les yeux d'Éléonora; et serpentant çà et là en nombreux méandres, elle s'échappait à la fin par une gorge ténébreuse à travers des montagnes encore plus obscures que celles d'où elle était sortie.
Page 71
Elle s'affligeait de penser qu'après l'avoir enterrée dans la Vallée du Gazon-Diapré, je quitterais pour toujours ces heureuses retraites, et que je transporterais mon amour, qui maintenant était si passionnément tout à elle, vers quelque fille du monde extérieur et vulgaire.
Page 74
--Pour lors, par les cinq pointes de ma barbe!--s'écria le Pharisien, qui appartenait à la secte nommée les _Cogneurs_ (petit groupe de saints dont la façon de se cogner et de se déchirer les pieds contre le pavé était depuis longtemps une épine et un reproche pour les dévots moins zélés, une pierre d'achoppement pour les marcheurs moins illuminés),--par les cinq pointes de cette barbe que, comme prêtre, il m'est interdit de raser, n'avons-nous vécu que pour voir le jour où le parvenu idolâtre et blasphémateur de Rome nous accuserait d'approprier aux appétits de la chair les éléments les plus saints et les plus consacrés? N'avons-nous vécu que pour voir le jour où.
Page 76
--Jamais plus,--repartit Abel-Phittim,--jamais plus nous ne nous régalerons de la graisse de la terre; jamais plus nos barbes ne se parfumeront d'oliban; jamais plus nos reins ne se ceindront du fin lin du Temple! --Raca!--jura Ben-Lévi,--Raca! ont-ils l'intention de nous voler l'argent du marché? ou, Saint Moïse! osent-ils donc peser les sicles du Tabernacle? --Enfin ils ont donné le signal!--cria le Pharisien,--ils ont donné le signal! Tire, Abel-Phittim, et toi, Buzi-Ben-Lévi, tire aussi! car, en vérité, les Philistins retiennent encore le panier, ou bien le Seigneur a persuadé à leurs cœurs d'y mettre un animal d'un bon poids!» Et les Gizbarim tiraient, et le fardeau se balançait lourdement et montait à travers la brume toujours croissante.
Page 79
--Tes elles!--s'écria-t-il grandement courroucé.
Page 86
signifiant également _au secours_ et _servez-moi_.
Page 87
homme s'avançait, accostait mon compagnon en l'appelant par son nom, lui serrait cordialement la main et le priait de mettre pied à terre.
Page 102
Un examen minutieux de sa carrière m'a fait comprendre que la misère de l'espèce humaine naît, en général, de la violation de quelques simples lois d'humanité;--que nous avons en notre possession, en tant qu'espèce, des éléments de contentement non encore mis en œuvre,--et que même maintenant, dans les présentes ténèbres et l'état délirant de la pensée humaine sur la grande question des conditions sociales, il ne serait pas impossible que l'homme, en tant qu'individu, pût être heureux dans de certaines circonstances insolites et remarquablement fortuites.
Page 108
Le style artificiel comprend autant de variétés qu'il y a de goûts différents à satisfaire.
Page 113
Ce bassin était d'une grande profondeur; mais l'eau en était si transparente, que le fond, qui semblait consister en un masse épaisse de petits cailloux ronds d'albâtre, devenait distinctement visible par éclairs,--c'est-à-dire chaque fois que l'œil parvenait à _ne pas voir_, tout au fond du ciel renversé, la floraison répercutée des collines.
Page 115
ces circonstances.
Page 126
je frappai avec ma canne contre la porte, qui était à moitié ouverte.
Page 130
En matière de verre, nous partons généralement de faux principes.
Page 131
Si à ce défaut nous ajoutons la répercussion du miroitement, nous obtenons un parfait chaos d'effets discordants et désagréables.
Page 137
» L'oiseau dit alors: «Jamais plus!» Tressaillant au bruit de cette réponse jetée avec tant d'à-propos: «Sans doute,--dis-je,--ce qu'il prononce est tout son bagage de savoir, qu'il a pris chez quelque maître infortuné que le Malheur impitoyable a poursuivi ardemment, sans répit, jusqu'à ce que.