Nouvelles histoires extraordinaires

By Edgar Allan Poe

Page 134

cloche et se mêlait de ce qui ne le regardait pas. Mais, comme elle
commençait à sonner, personne n'avait le temps de surveiller les
manoeuvres du traître, car chacun était tout oreilles pour compter les
coups.

--Un!--dit la cloche.

--Hine!--répliqua chaque vieux petit monsieur de Vondervotteimittiss
dans chaque fauteuil à fond de cuir.--Hine!--dit sa montre; hine!--dit
la montre de sa _phâme_, et--hine!--dirent les montres des garçons et
les petits joujoux dorés pendus aux queues du chat et du cochon.

--Deux!--continua la grosse cloche; et

--Teusse!--répétèrent tous les échos mécaniques.

--Trois! quatre! cinq! six! sept! huit! neuf! dix!--dit la cloche.

--Droisse! gâdre! zingue! zisse! zedde! vitte! neff! tisse!--répondirent
les autres.

--Onze!--dit la grosse.

--Honsse!--approuva tout le petit personnel de l'horlogerie inférieure.

--Douze!--dit la cloche.

--Tousse!--répondirent-ils, tous parfaitement édifiés et laissant tomber
leurs voix en cadence.

--Et il aître miti, tonc!--dirent tous les vieux petits messieurs,
rempochant leurs montres. Mais la grosse cloche n'en avait pas encore
fini avec eux.

--TREIZE!--dit-elle.

--Tarteifle!--anhélèrent tous les vieux petits messieurs, devenant pâles
et laissant tomber leurs pipes de leurs bouches et leurs jambes droites
de dessus leurs genoux gauches.

--Tarteifle!--gémirent-ils,--Draisse! Draisse!!

--Mein Gott, il aître draisse heires!!!

Dois-je essayer de décrire la terrible scène qui s'ensuivit? Tout
Vondervotteimittiss éclata d'un seul coup en un lamentable tumulte.

--Qu'arrife-d'-il tonc à mon phandre?--glapirent tous les petits
garçons,--ch'ai vaim tébouis hine heire.

--Qu'arrife-d'-il tonc à mes joux?--crièrent toutes les _phâmes_;--ils
toiffent aître en pouillie tébouis hine heire!

--Qu'arrife-d'-il tonc à mon bibe?--jurèrent tous les vieux petits
messieurs,--donnerre et églairs! il toit aître édeint tébouis hine
heire!

Et ils rebourrèrent leurs pipes en grande rage, et, s'enfonçant dans
leurs fauteuils, ils soufflèrent si vite et si férocement que toute la
vallée fut immédiatement encombrée d'un impénétrable nuage.

Cependant, les choux tournaient tous au rouge pourpre et il semblait que
le vieux Diable lui-même eût pris possession de tout ce qui avait forme
d'horloge. Les pendules sculptées sur les meubles se prenaient à danser
comme si elles étaient ensorcelées, pendant que celles qui étaient sur
les cheminées pouvaient à peine se contenir dans leur fureur, et
s'acharnaient dans une si opiniâtre sonnerie de:
Draisse!--Draisse!--Draisse!--et dans un tel trémoussement et remuement
de leurs balanciers, que c'était réellement épouvantable à
voir.--Mais--pire que tout,--les chats et les cochons ne pouvaient plus
endurer l'inconduite des petites montres à répétition attachées à leurs
queues, et ils le faisaient bien voir en détalant tous vers la
place,--égratignant et farfouillant,--criant et hurlant,--affreux sabbat
de miaulements et de grognements!--et s'élançant à la figure des gens,
et se fourrant sous les cotillons, et créant le plus épouvantable
charivari et la plus hideuse confusion qu'il soit possible à une
personne raisonnable d'imaginer. Et le misérable petit vaurien installé
dans le clocher faisait évidemment tout son possible

Last Page Next Page

Text Comparison with Le Corbeau = The Raven

Page 0
Eagerly I wished the morrow;--vainly I had sought to borrow From my books surcease of sorrow--sorrow for the lost Lenore-- For the rare and radiant maiden whom the angels name Lenore-- Nameless here for evermore.
Page 1
" _Et de la soie l'incertain et triste bruissement en chaque rideau purpural me traversait--m'emplissait de fantastiques terreurs pas senties encore: si bien que, pour calmer le battement de mon coeur, je demeurais maintenant à répéter «C'est quelque visiteur qui sollicite l'entrée, à la porte de ma chambre--quelque visiteur qui sollicite l'entrée, à la porte de ma chambre; c'est cela et rien de plus.
Page 2
plus.
Page 3
» Le Corbeau dit: «Jamais plus.
Page 4
'" _Tressaillant au calme rompu par une réplique si bien parlée: «Sans doute dis-je, ce qu'il profère est tout son fonds et son bagage, pris à quelque malheureux maître que l'impitoyable Désastre suivit de près et de très-près suivit jusqu'à ce que ses chansons comportassent un unique refrain; jusqu'à ce que les chants funèbres de son Espérance comportassent le mélancolique refrain.
Page 5
de «Jamais--jamais plus.
Page 6
" _«Prophète, dis-je, être de malheur! prophète, oui, oiseau ou démon! Que si le Tentateur t'envoya ou la tempête t'échoua vers ces bords, désolé et encore tout indompté, vers cette déserte terre enchantée--vers ce logis par l'horreur hanté: dis-moi véritablement, je t'implore! y a-t-il du baume en Judée?--dis-moi, je t'implore.
Page 7
Laisse inviolé mon abandon! quitte le buste au-dessus de ma porte! ôte ton bec de mon coeur et jette ta forme loin de ma porte!» Le Corbeau dit: «Jamais plus!»_ And the Raven, never flitting, still is sitting--still is sitting On the pallid bust of Pallas just above my chamber door; And his eyes have all the seeming of a Demon's that is dreaming, And the lamp-light o'er him streaming throws his shadow on the floor; And my soul from out that shadow that lies floating on the floor Shall be lifted--nevermore! _Et le Corbeau, sans voleter, siége encore--siége encore sur le buste pallide de Pallas, juste au-dessus de la porte de ma chambre, et ses yeux ont toute la semblance des yeux d'un démon qui rêve, et la lumière de la lampe, ruisselant sur lui, projette son ombre à terre: et mon âme, de cette ombre qui gît flottante à terre, ne s'élèvera--jamais plus!_.