Nouvelles histoires extraordinaires

By Edgar Allan Poe

Page 113

le ton dominant dans les décorations de
la salle sur laquelle elle s'ouvrait. Celle qui occupait l'extrémité
orientale, par exemple, était tendue de bleu,--et les fenêtres étaient
d'un bleu profond. La seconde pièce était ornée et tendue de pourpre, et
les carreaux étaient pourpres. La troisième, entièrement verte, et
vertes les fenêtres. La quatrième, décorée d'orange, était éclairée par
une fenêtre orangée,--la cinquième, blanche,--la sixième, violette.

La septième salle était rigoureusement ensevelie de tentures de velours
noir qui revêtaient tout le plafond et les murs, et retombaient en
lourdes nappes sur un tapis de même étoffe et de même couleur. Mais,
dans cette chambre seulement, la couleur des fenêtres ne correspondait
pas à la décoration. Les carreaux étaient écarlates,--d'une couleur
intense de sang.

Or, dans aucune des sept salles, à travers les ornements d'or éparpillés
à profusion çà et là ou suspendus aux lambris, on ne voyait de lampe ni
de candélabre. Ni lampes, ni bougies; aucune lumière de cette sorte dans
cette longue suite de pièces. Mais, dans les corridors qui leur
servaient de ceinture, juste en face de chaque fenêtre, se dressait un
énorme trépied, avec un brasier éclatant, qui projetait ses rayons à
travers les carreaux de couleur et illuminait la salle d'une manière
éblouissante. Ainsi se produisaient une multitude d'aspects chatoyants
et fantastiques. Mais, dans la chambre de l'ouest, la chambre noire, la
lumière du brasier qui ruisselait sur les tentures noires à travers les
carreaux sanglants était épouvantablement sinistre, et donnait aux
physionomies des imprudents qui y entraient un aspect tellement étrange,
que bien peu de danseurs se sentaient le courage de mettre les pieds
dans son enceinte magique.

C'était aussi dans cette salle que s'élevait, contre le mur de l'ouest,
une gigantesque horloge d'ébène. Son pendule se balançait avec un
tic-tac sourd, lourd, monotone; et quand l'aiguille des minutes avait
fait le circuit du cadran et que l'heure allait sonner, il s'élevait des
poumons d'airain de la machine un son clair, éclatant, profond et
excessivement musical, mais d'une note si particulière et d'une énergie
telle, que d'heure en heure, les musiciens de l'orchestre étaient
contraints d'interrompre un instant leurs accords pour écouter la
musique de l'heure; les valseurs alors cessaient forcément leurs
évolutions; un trouble momentané courrait dans toute la joyeuse
compagnie; et, tant que vibrait le carillon, on remarquait que les plus
fous devenaient pâles, et que les plus âgés et les plus rassis passaient
leurs mains sur leurs fronts, comme dans une méditation ou une rêverie
délirante. Mais, quand l'écho s'était tout à fait évanoui, une légère
hilarité circulait par toute l'assemblée; les musiciens
s'entre-regardaient et souriaient de leurs nerfs et de leur folie,

Last Page Next Page

Text Comparison with Histoires extraordinaires

Page 21
À la manière de ramasser une levée, il devine si la même personne en peut faire une autre dans la suite.
Page 22
Grâce à la courtoisie de ses créanciers, il resta en possession d'un petit reliquat de son patrimoine; et, sur la rente qu'il en tirait, il trouva moyen, par une économie rigoureuse, de subvenir aux nécessités de la vie, sans s'inquiéter autrement des superfluités.
Page 33
La police parisienne, si vantée pour sa pénétration, est très-rusée, rien de plus.
Page 35
«La _Gazette_, reprit-il, n'a pas, je le crains, pénétré l'horreur insolite de l'affaire.
Page 68
Cette connaissance mûrit bien vite en amitié,--car il y avait, certes, dans le cher reclus, de quoi exciter l'intérêt et l'estime.
Page 83
Bientôt il tomba sur.
Page 98
Et pourquoi avez-vous absolument voulu laisser tomber du crâne votre insecte, au lieu d'une balle? --Ma foi! pour être franc, je vous avouerai que je me sentais quelque peu vexé par vos soupçons relativement à l'état de mon esprit, et je résolus de vous punir tranquillement, à ma manière, par un petit brin de mystification froide.
Page 117
Le même individu m'a confié, sans être le moins du monde au fait de mes intentions, un procédé pour fabriquer les ballons avec un certain tissu animal, qui rend la fuite du gaz chose presque impossible; mais je trouvai ce moyen beaucoup trop dispendieux, et, d'ailleurs, il se pouvait que la batiste, revêtue d'une couche de caoutchouc, fût tout aussi bonne.
Page 156
Me rejetant autant que possible vers l'arrière, j'attendis sans trembler la catastrophe qui devait nous écraser.
Page 168
C'était le 10 juillet 18.
Page 171
et le tourbillon du Strom était dans sa pleine furie!_ «Quand un navire est bien construit, proprement équipé et pas trop chargé, les lames, par une grande brise, et quand il est au large, semblent toujours s'échapper de dessous sa quille,--ce qui parait très-étrange à un homme de terre,--et ce qu'on appelle, en langage de bord, chevaucher (_riding_.
Page 184
Il était évident que jusque-là, la mort, ou ce que l'on définit habituellement par le mot _mort_, avait été arrêtée par l'opération magnétique.
Page 194
Il était singulièrement grand et mince;--se voûtant beaucoup;--les membres excessivement longs et émaciés;--le front large et bas;--une complexion absolument exsangue;--sa bouche, large et flexible, et ses dents, quoique saines, plus irrégulières que je n'en vis jamais dans aucune bouche humaine.
Page 199
Nous fûmes bientôt écrasés par le nombre et contraints de chercher un refuge dans une espèce de kiosque.
Page 214
Ligeia m'en avait apporté plus, beaucoup plus que n'en comporte la destinée ordinaire des mortels.
Page 217
Une nuit,--vers la fin de septembre,--elle attira mon attention sur ce sujet désolant avec une énergie plus vive que de coutume.
Page 242
Le lien qui unissait leurs âmes ne fut point relâché par la mort de sa fille.
Page 245
Balzac, en assistant aux répétitions des _Ressources de Quinola_, les dirigeant et jouant lui-même tous les rôles, corrigeait des épreuves de ses livres; il soupait avec les acteurs, et quand tout le monde fatigué allait au sommeil, il retournait légèrement au travail.
Page 246
une énorme puissance animale et intellectuelle, et un manque à l'endroit de la vénérabilité et des qualités affectives.
Page 251
Poe a dû plus d'une fois rêver aux moyens de découvrir des trésors.