Nouvelles histoires extraordinaires

By Edgar Allan Poe

Page 10

de la vive
perception du vrai, de la justice, de la proportion, en un mot du Beau.
Mais il y a une chose bien claire, c'est que l'homme qui n'est pas (au
jugement du commun) _irritabilis_, n'est pas poëte du tout.»

Ainsi parle le poëte lui-même, préparant une excellente et irréfutable
apologie pour tous ceux de sa race. Cette sensibilité, Poe la portait
dans les affaires littéraires, et l'extrême importance qu'il attachait
aux choses de la poésie l'induisait souvent en un ton où, au jugement
des faibles, la supériorité se faisait trop sentir. J'ai déjà remarqué,
je crois, que plusieurs des préjugés qu'il avait à combattre, des idées
fausses, des jugements vulgaires qui circulaient autour de lui, ont
depuis longtemps infecté la presse française. Il ne sera donc pas
inutile de rendre compte sommairement de quelques-unes de ses plus
importantes opinions relatives à la composition poétique. Le
parallélisme de l'erreur en rendra l'application tout à fait facile.

Mais, avant toutes choses, je dois dire que la part étant faite au poëte
naturel, à l'innéité, Poe en faisait une à la science, au travail et à
l'analyse, qui paraîtra exorbitante aux orgueilleux non érudits.
Non-seulement il a dépensé des efforts considérables pour soumettre à sa
volonté le démon fugitif des minutes heureuses, pour rappeler à son gré
ces sensations exquises, ces appétitions spirituelles, ces états de
santé poétique, si rares et si précieux qu'on pourrait vraiment les
considérer comme des grâces extérieures à l'homme et comme des
visitations; mais aussi il a soumis l'inspiration à la méthode, à
l'analyse la plus sévère. Le choix des moyens! il y revient sans cesse,
il insiste avec une éloquence savante sur l'appropriation du moyen à
l'effet, sur l'usage de la rime, sur le perfectionnement du refrain, sur
l'adaptation du rythme au sentiment. Il affirmait que celui qui ne sait
pas saisir l'intangible n'est pas poëte; que celui-là seul est poëte,
qui est le maître de sa mémoire, le souverain des mots, le registre de
ses propres sentiments toujours prêt à se laisser feuilleter. Tout pour
le dénouement! répète-t-il souvent. Un sonnet lui-même a besoin d'un
plan, et la construction, l'armature pour ainsi dire, est la plus
importante garantie de la vie mystérieuse des oeuvres de l'esprit.

Je recours naturellement à l'article intitulé: _The Poetic Principle_,
et j'y trouve, dès le commencement, une vigoureuse protestation contre
ce qu'on pourrait appeler, en matière de poésie, l'hérésie de la
longueur ou de la dimension,--la valeur absurde attribuée aux gros
poëmes. «Un long poëme n'existe pas; ce qu'on entend par un long poëme
est une parfaite contradiction de termes.» En effet, un poëme ne mérite
son titre qu'autant

Last Page Next Page

Text Comparison with Derniers Contes

Page 4
meme! Et Raphael les avait vues! Oui, Raphael avait passe par la; car n'avait-il pas peint la---? et par consequent n'etait-il pas damne?--Les peintures! Les peintures! O luxure! O amour!--Qui donc, a la vue de ces beautes defendues, pourrait avoir des yeux pour les delicates devises des cadres d'or qui etoilaient les murs d'hyacinthe et de porphyre? Mais le Duc sent defaillir son coeur.
Page 6
Le roi l'accepta avec empressement: (il se proposait bien d'y venir tot ou tard, et il ne remettait de jour en jour que par crainte du vizir) mais tout en l'acceptant, il eut soin de faire bien comprendre aux interesses, que, pour grand vizir ou non, il n'avait pas la moindre intention de renoncer a un iota de son voeu ou de ses privileges.
Page 7
Cependant il est encore temps de reparer ma coupable negligence, et aussitot que j'aurai pince une ou deux fois le roi de maniere a le reveiller assez pour l'empecher de faire cet horrible bruit, je vous regalerai vous et lui (s'il le veut bien) de la suite de cette tres remarquable histoire.
Page 9
"Quand le monstre eut presque atteint le rivage ou nous etions, il projeta tout a coup un de ses yeux a une grande distance, et en fit sortir un terrible jet de feu, accompagne d'un epais nuage.
Page 10
"Je me repentis alors amerement d'avoir fait la folie de quitter mon confortable logis pour exposer ma vie dans de pareilles aventures; mais le regret etant inutile, je m'arrangeai de mon mieux de la situation, et travaillai a m'assurer les bonnes graces de l'animal a la trompette,.
Page 13
Ces hideuses betes se creusent de vastes cavernes dans le sol en forme d'entonnoir, et en entourent l'entree d'une ligne de rocs entasses l'un sur l'autre de telle sorte qu'ils ne peuvent manquer de tomber instantanement, quand d'autres animaux s'y aventurent; ceux-ci se trouvent ainsi precipites dans le repaire du monstre, ou leur sang est immediatement suce, apres quoi leur carcasse est dedaigneusement lancee a une immense distance de la "caverne de la mort[11].
Page 29
Recevrez-vous oui ou non cette lettre? c'est la un point de peu d'importance, puisque je l'ecris uniquement pour mon propre amusement.
Page 38
--_Dansaient_! Etait-ce donc possible? Oui, _dansaient_! Helas! pensai-je, le temps de danser est passe pour moi! Il n'est plus.
Page 41
Mon caniche me suivit immediatement.
Page 51
.
Page 56
Quelle idee nette, je le demande, peut-on attacher a des expressions telles que celles-ci; "un dandy methodique", ou "un feu-follet systematique?" Mes idees sur ce sujet n'auraient sans doute pas ete aussi claires qu'elles le sont, sans un bienheureux accident qui m'arriva quand j'etais encore un simple marmot.
Page 58
_ Doivent: 10 Juillet.
Page 69
Le jour allait poindre, on jugea expedient de proceder enfin a la dissection.
Page 75
Je sens que je ne me reveille pas d'un sommeil ordinaire.
Page 77
Helas! Il est impossible de regarder cette legion de terreurs sepulcrales comme quelque chose de purement fantastique; mais, semblable aux demons qui accompagnerent Afrasiab dans son voyage sur l'Oxus, il faut qu'elle dorme ou bien qu'elle nous devore--il faut la laisser reposer ou nous resigner a mourir.
Page 101
Treize caracteres seulement jouent le role de tout l'alphabet.
Page 103
En dehors de quelques apercus touchant la structure generale du langage, et de quelques essais minutieux d'application pratique de ces apercus, le lecteur n'y trouvera rien a retenir qu'il ne puisse trouver dans son propre entendement.
Page 109
Alors, quand la Poesie, ou la Musique, la plus enivrante des formes poetiques, nous a fait fondre en larmes, nous pleurons, non, comme le suppose l'Abbe Gravina, par exces de plaisir, mais par suite d'un chagrin positif, impetueux, impatient, que nous ressentons de notre impuissance a saisir actuellement, pleinement sur cette terre, une fois et pour toujours, ces joies divines et enchanteresses, dont nous n'atteignons, _a travers_ le poeme, ou _a travers_ la musique, que de courtes et vagues lueurs.
Page 114
chose de plus que la melodie Habite toujours en ses paroles; Elles sont la marque de son coeur, Et de ses levres elles coulent Comme on peut voir les abeilles chargees Sortir de la rose.
Page 135
Il est peut-etre preferable, au point de vue du pur roman de leur amour, que leurs relations aient ete brisees de bonne heure, et ne se soient point renouees dans la suite.