Ligeia und andere Novellen; Sieben Gedichte

By Edgar Allan Poe

Page 79

zur Transkription

Hervorhebungen, die im Original g e s p e r r t sind, wurden mit
Unterstrichen wie _hier_ gekennzeichnet.

Offensichtliche Druckfehler wurden korrigiert wie hier aufgeführt
(vorher/nachher):

[S. 19]:
... mit faltenreichem schweren Goldstoff verhangen -- demselben ...
... mit faltenreichem schwerem Goldstoff verhangen -- demselben ...

[S. 99]:
... In der Tat, nichs hätte wohl einfacher -- unaufdringlicher
wirken ...
... In der Tat, nichts hätte wohl einfacher -- unaufdringlicher
wirken ...

[S. 113]:
... entgegen seiner eigenen Anschauug, zu Taten veranlassen. ...
... entgegen seiner eigenen Anschauung, zu Taten veranlassen. ...

Last Page

Text Comparison with Derniers Contes

Page 1
Le fantastique et le grotesque y revetent un air de gravite et de sang-froid qui est du plus haut comique, et donne a la satire ou a la lecon morale un relief des plus saisissants.
Page 7
Ce personnage eut encore beaucoup d'autres aventures interessantes; mais la verite est que je tombais de sommeil la nuit ou je vous les racontais, et qu'ainsi je dus interrompre brusquement ma narration--grave faute qu'Allah, j'espere, voudra bien me pardonner.
Page 15
Un autre construisit (avec les memes materiaux) une creature capable de faire rougir de honte le genie meme de celui qui l'avait inventee; elle etait douee d'une telle puissance de raisonnement, qu'en une seconde elle executait des calculs, qui auraient demande les efforts combines de cinquante mille hommes de chair et d'os pendant une annee[25].
Page 22
Voici sa reponse, et il n'en veut pas donner d'autre:--"parce que, dit-il, il est impossible de concevoir que les contradictoires soient vraies toutes deux a la fois.
Page 42
Apres avoir rendu cette justice a mon fidele ami, je m'abandonnai sans reserve a l'ardeur et a l'enthousiasme de la jouissance du panorama qui s'etendait sous mes yeux.
Page 47
L'un est a l'autre ce qu'Homere est a Flaccus,--un mastodonte a une souris, la queue d'une comete a celle d'un cochon.
Page 54
Il deteste les enfants.
Page 57
J'y reussis parfaitement du premier coup, et le temps aidant, je me trouvai a dix-huit ans faisant de grandes et profitables affaires dans la carriere d'_annonce ambulante_ pour tailleur.
Page 60
maintins la chose en principe.
Page 62
Je trouvais que les exigences de la profession etaient trop grandes pour mon etat de sante delicate; et finissant par m'apercevoir que les coups recus m'avaient defigure au point que mes amis, quand ils me rencontraient dans la rue, ne reconnaissaient plus du tout Peter Profit, je conclus que je n'avais rien de mieux a faire que de m'occuper dans un autre genre.
Page 72
Le spectre du danger auquel j'etais expose me hantait jour et nuit.
Page 84
Mais les plans les plus habilement muris sont souvent entraves au debut meme de leur execution--et le _restaurateur_ se trouva _a quia_ des les premiers mots que prononca son visiteur.
Page 85
.
Page 86
Il n'y a dans tout ce qu'il a ecrit qu'une seule verite solide, et encore la lui ai-je soufflee par pure compassion pour son absurdite.
Page 88
" "Ce n'est ni ceci ni cela, monsieur Bon-Bon," repondit Sa Majeste, reveuse.
Page 96
On mele ensuite le paquet d'apres un plan concerte a l'avance.
Page 105
Je m'eveille de rever de toi, Et un esprit dans mes pieds M'a conduit--qui sait comment? Vers la fenetre de ta chambre, douce amie! Les brises vagabondes se pament Sur ce sombre, ce silencieux courant; Les odeurs du champac s'evanouissent Comme de douces pensees dans un reve; La complainte du rossignol Meurt sur son coeur, Comme je dois mourir sur le tien, .
Page 116
L'un des plus nobles--et puisqu'il s'agit de Fantaisie, l'un des plus singulierement fantaisistes de nos poetes modernes, c'est Thomas Hood[76].
Page 123
Il serait indecent (c'est peut-etre la leur idee) de laisser nos pauvres diables d'auteurs mourir de faim, pendant que nous nous engraissons, litterairement parlant, des excellentes choses que, sans rougir, nous prenons dans la poche de toute l'Europe; il ne serait pas tout a fait _comme il faut_ de laisser se commettre une pareille atrocite; voila pourquoi nous avons des Magazines, et un certain public qui s'abonne a ces Magazines (par pure pitie); voila pourquoi nous avons des editeurs de Magazines cumulant quelquefois le double titre d'editeurs et de proprietaires--des editeurs, dis-je, qui, moyennant certaines conditions de bonne conduite, de poufs a l'occasion, et d'une.
Page 133
M.