Ligeia und andere Novellen; Sieben Gedichte

By Edgar Allan Poe

Page 66

Schein.
O fliehe! o halte nicht stand!
Laß uns fliegen -- denn, o! es muß sein!«
Sprach's entsetzt, und es sanken gebannt
Ihre Schwingen in schluchzender Pein --
Ihre Schwingen schleiften gebannt
Die Federn in Staub und Stein --
Voll Kummer in Staub und Stein.

Ich erwiderte: »Traum ist dies Grauen!
Laß uns weiter in Lichtes Pracht --
Laß uns baden in seiner Pracht!
Es läßt mich die Hoffnung erschauen
In kristallener Schönheit heut nacht --
Sieh! es flackert gen Himmel durch Nacht!
O! man darf seinem Schimmern vertrauen,
Es führt uns mit weisem Bedacht --
O! man muß seinem Schimmern vertrauen,
Es lenkt uns mit treuem Bedacht,
Da es flackert gen Himmel durch Nacht!«

Ich beruhigte Psyche und gab
Ihr Küsse und lockte sie vor --
Aus Bedenken und Dunkel hervor;
Und wir schritten den Baumgang hinab,
Bis am Ende uns anhielt das Tor
Einer Gruft -- ein märchenhaft Grab.
»Schwester,« sprach ich, »was schrieb man aufs Grab --
An das Tor von dem Wundertume?«
»Ulalume!« sprach sie; »in dem Grab
Ruht verloren für dich Ulalume!«

Und mein Herz wurde düster umwoben,
Wurde dürr wie der Bäume Zier; --
Wurde welk wie der Bäume Zier;
Und ich schrie: »Es war sicher Oktober
In der _nämlichen_ Nacht, da ich hier
Im Vorjahr gewandert -- und hier
Eine Last hertrug, fürchterlich mir!
Diese Nacht aller Jahrnächte mir,
Welcher Dämon verführte mich hier?
Gut kenn' ich den See jetzt von Auber --
Diese nebligen Gründe von Weir --
Gut kenn' ich

Last Page Next Page

Text Comparison with Derniers Contes

Page 1
Pour que l'Oeuvre de Poe fut parfaitement connue, il resterait a traduire ses _Essais et Critiques litteraires_ proprement dits, qui renferment, avec des vues originales et profondes, tant de pages etincelantes de bon sens, de verve malicieuse, de sagacite critique--et forment a coup sur la meilleure histoire qui ait ete ecrite de la Litterature Americaine.
Page 10
de fumee, et d'un fracas que je ne puis comparer qu'au tonnerre.
Page 12
"Suivant toujours la meme direction, nous arrivames a la plus magnifique region du monde.
Page 50
Pas plus de Mme Trotter que sur la main.
Page 52
On les lui donne, quand tout a coup apres les avoir rapidement examinees, il se met a dire: "Ce tabac n'est pas de mon gout.
Page 53
Le filou paie la recompense, met l'argent dans sa poche et file.
Page 59
--Pour promenade ordinaire, et grosse pratique envoyee a la maison (un homme fort gras) 50 18 Aout.
Page 66
Des recherches minutieuses prouverent evidemment qu'elle etait ressuscitee dans les deux jours qui suivirent son inhumation,--que les efforts qu'elle avait faits dans le cercueil avaient determine sa chute de la saillie sur le sol, ou en se brisant il lui avait permis d'echapper a la mort.
Page 74
Mais, helas! que peut la vigilance contre notre destinee! Toutes ces securites si bien combinees devaient etre impuissantes a sauver des dernieres agonies un malheureux condamne a etre enterre vivant! Il arriva un moment--comme cela etait deja arrive--ou, sortant d'une inconscience totale, je ne recouvrai qu'un faible et vague sentiment de mon existence.
Page 75
Mais bientot la memoire recouvre son domaine, au point que, dans une certaine mesure, j'ai conscience de mon etat.
Page 77
Je ne lus plus les _Pensees Nocturnes_--plus de galimatias sur les cimetieres, plus de contes terribles _comme celui-ci_.
Page 81
Ici gisait une cuisiniere pleine des derniers traites d'Ethique, la une chaudiere de _Melanges_ in-12.
Page 84
.
Page 85
Notre philosophe se conduisit plus decemment: il etait trop homme du monde pour rire, comme le chien, ou pour trahir, comme la chatte, sa terreur par des cris.
Page 89
Le visiteur continua: "He bien, nous avons plusieurs manieres de nous en tirer.
Page 96
Le correspondant, ce paquet recu, n'a qu'a placer les cartes dans l'ordre convenu, et lire lettre par lettre les cinquante-deux premiers caracteres.
Page 98
Nº 1.
Page 109
Nous sommes devores d'une soif inextinguible, et il ne nous a pas montre les sources cristallines seules capables de la calmer.
Page 127
[6] En Islande, 1783.
Page 132
Mais s'il fatigue, c'est plutot pour avoir fait trop peu que trop; ce qui chez lui semble le developpement diffus d'une idee n'est que la concentration concise d'un grand nombre; et c'est cette concision qui le rend obscur.