Eureka

By Edgar Allan Poe

Page 72

_relative,_
de l'intervalle en question, en le comparant avec les espaces
interplanétaires connus. Supposons, par exemple, que la Terre qui est,
en réalité, à 95 millions de milles du Soleil, ne soit distante de ce
flambeau que _d'un pied_ seulement; Neptune se trouverait alors à une
distance de _quarante_ pieds; et l'étoile Alpha Lyrse à une distance de
_cent cinquante-neuf_ au moins.

Or, je présume que peu de mes lecteurs ont remarqué, dans la conclusion
de ma dernière phrase, quelque chose de spécialement inadmissible, de
particulièrement faux. J'ai dit que la distance de la Terre au Soleil
étant supposée d'un _pied,_ la distance de Neptune serait de quarante
pieds, et celle d'Alpha Lyrse de cent cinquante-neuf. La proportion
entre un pied et cent cinquante-neuf a peut-être semblé suffisante
pour donner une impression distincte de la proportion entre les deux
distances, celle de la Terre au Soleil et celle d'Alpha Lyrse au même
astre. Mais mon calcul, en réalité, aurait dû se formuler ainsi: En
supposant que la distance de la Terre au Soleil soit d'un pied, la
distance de Neptune serait de quarante pieds, et celle d'Alpha Lyrse
de cent cinquante-neuf... _milles;_ c'est-à-dire que, dans mon premier
calcul, je n'ai assigné à Alpha Lyrse que la cinq mille deux cent
quatre-vingtième partie de la distance qui est la plus petite possible
où cette étoile puisse être réellement située.

Poursuivons.--A quelque distance que soit une simple _planète,_
cependant, quand nous l'examinons à travers un télescope, nous la
voyons sous une certaine forme, nous la trouvons d'une certaine
grosseur appréciable. Or, j'ai déjà dit quelques mots de la grosseur
probable de plusieurs étoiles; néanmoins, quand nous en examinons une
quelconque, même à travers le télescope le plus puissant, elle se
présente à nous sans aucune forme, et, conséquemment, sans aucune
dimension. Nous la voyons comme un point, et rien de plus.

Maintenant, supposons que nous voyagions la nuit, sur une grande route.
Dans un champ, d'un des côtés de la route, se trouve une file de vastes
objets de toute dimension, d'arbres, par exemple, dont la figure se
détache distinctement sur le fond du ciel. Cette ligne s'étend à angle
droit de la route jusqu'à l'horizon. Or, à mesure que nous avançons
le long de la route, nous voyons ces arbres changer leurs positions
respectives relativement à un certain point fixe dans cette partie
du firmament qui forme le fond du tableau. Supposons que ce point
fixe,--suffisamment fixe pour notre démonstration,--soit la lune
qui se lève. Nous voyons tout d'abord que, pendant que l'arbre le
plus proche de nous change de position relativement à la lune, et si
fortement qu'il a l'air de

Last Page Next Page

Text Comparison with The Cask of Amontillado

Page 0
For the most part their enthusiasm is adopted to suit the time and opportunity--to practise imposture upon the British and Austrian _millionaires_.
Page 1
The gait of my friend was unsteady, and the bells upon his cap jingled as he strode.
Page 2
is no matter.
Page 3
Throwing the links about his waist, it was but the work of a few seconds to secure it.
Page 4
yet recovered from his astonishment.
Page 5
I called again-- "Fortunato--" No answer still.