Eureka

By Edgar Allan Poe

Page 47

n'étant pas encore rompu, nous voyons que
sa partie extérieure, pendant que la totalité tourne autour du corps
générateur, se meut avec plus de rapidité que sa partie intérieure.
Donc, quand la rupture s'est faite, une partie dans chaque fragment
a dû se mouvoir avec plus de vélocité que les autres. Le mouvement
supérieur prédominant a dû faire tourner chaque fragment sur lui-même,
c'est-à-dire lui imprimer une rotation; et le sens de cette rotation
a été naturellement le sens de la révolution d'où elle avait pris
naissance. Tous les fragments ayant subi ladite rotation l'ont, en
se réunissant, forcément communiquée à la planète formée par leur
cohésion. Cette planète fut Neptune. Ses éléments continuant à se
condenser, et la force centrifuge produite dans sa rotation l'emportant
à la longue sur la force centripète, comme nous l'avons vu dans le
cas du globe générateur, un anneau a été également projeté de la
surface équatoriale de cette planète; cet anneau, [non] uniforme dans
sa constitution, a été rompu, et ses divers fragments, absorbés par le
plus massif de tous, ont été collectivement sphérifiés en une lune. Le
phénomène répété une seconde fois a donné pour résultat une seconde
lune. Ainsi nous trouvons expliquée la planète Neptune avec les deux
satellites qui l'accompagnent.

En projetant de son équateur un anneau, le Soleil avait rétabli
entre ses deux forces, centripète et centrifuge, l'équilibre
rompu par le progrès de la condensation; mais cette condensation
continuant toujours, l'équilibre fut de nouveau troublé par suite de
l'accroissement de la rotation. Pendant que la masse s'était rétrécie
au point de n'occuper que juste l'espace sphérique circonscrit par
l'orbite d'Uranus, la force centrifuge, cela se comprend, avait pris
une influence assez grande pour nécessiter un nouveau soulagement.
Conséquemment, une seconde bande équatoriale fut lancée, qui, n'étant
pas d'une constitution uniforme, a été brisée, comme dans le cas
précédent de Neptune; les fragments tassés sont devenus la planète
Uranus; et la vélocité de sa révolution actuelle autour du Soleil
nous donne évidemment la mesure de la vitesse rotatoire de la surface
équatoriale du Soleil au moment de la séparation. Uranus, tirant sa
rotation des rotations combinées des fragments auxquels il devait sa
naissance, comme nous l'avons expliqué pour le cas précédent, projeta
alors successivement des anneaux, dont chacun, se brisant, se modela en
lune. Trois lunes, à différentes époques, furent formées de cette façon
par la rupture et la sphérification d'autant d'anneaux distincts non
uniformes dans leur constitution.

Pendant que le Soleil se réduisait à n'occuper que juste l'espace
circonscrit par l'orbite de Saturne, nous devons supposer que la
balance entre ses deux forces, centripète et centrifuge, avait été
dérangée par l'accroissement de

Last Page Next Page

Text Comparison with The Masque of the Red Death

Page 0
And the whole seizure, progress and termination of the disease, were the incidents of half an hour.
Page 1
That at the eastern extremity was hung, for example in blue--and vividly blue were its windows.
Page 2
The tastes of the duke were peculiar.
Page 3
In truth the masquerade licence of the night was nearly unlimited; but the figure in question had out-Heroded Herod, and gone beyond the bounds of even the prince's indefinite decorum.
Page 4
But from a certain nameless awe with which the mad assumptions of the mummer had inspired the whole party, there were found none who put forth hand to seize him; so that, unimpeded, he passed within a yard of the prince's person; and, while the vast assembly, as if with one impulse, shrank from the centres of the rooms to the walls, he made his way uninterruptedly, but with the same.
Page 5
And the flames of the tripods expired.