Eureka

By Edgar Allan Poe

Page 4

colonne de son article, le critique dit: «Il
affirme que chaque âme est son propre Dieu, son propre Créateur.» Ce
que j'affirme, c'est que chaque âme est, _partiellement,_ son propre
Dieu, son propre Créateur.» Un peu plus loin le critique dit: «Après
toutes ces propositions contradictoires relatives à Dieu, nous lui
rappellerions volontiers ce qu'il a établi lui-même à la page 33:
«Relativement à cette Divinité, considérée en elle-même, celui-là seul
n'est pas un imbécile, celui-là seul n'est pas un impie, qui n'affirme
absolument _rien._» Un homme qui se déclare lui-même, d'une manière si
décisive, coupable d'imbécillité et d'impiété, n'a pas droit à une plus
longue réfutation.»

«Or, la phrase, comme je l'ai écrite, et comme je la trouve imprimée
à cette même page invoquée par le critique, et _qu'il devait avoir_
sous les yeux, pendant qu'il citait mes paroles, se présente ainsi:
«Relativement à cette Divinité, considérée _en elle-même,_ celui-là
seul n'est pas un imbécile, etc., qui n'affirme absolument rien.»
Par l'emploi des italiques, comme le critique le sait parfaitement,
j'ai l'intention de distinguer les deux possibilités,--celle d'une
connaissance de Dieu par ses ouvrages et celle d'une connaissance
de Dieu dans _sa nature essentielle._ La Divinité, _en elle-même,_
est distinguée de la Divinité observée _dans ses effets._ Mais notre
critique est possédé de zèle. De plus, comme il est théologien, il
est honnête, candide. Il est de son devoir de pervertir le sens de
ma phrase, en omettant mes italiques,--juste comme dans la phrase
citée plus haut il considérait comme étant son devoir de chrétien de
falsifier mon argument en supprimant le mot: _partiellement,_ dont
dépend toute la force et même toute l'intelligibilité de ma proposition.

«Si ces _altérations_(est-ce bien le mot dont il faut les nommer?)
étaient faites dans un but moins sérieux que de flétrir mon livre
comme _impie,_ et de me flétrir moi-même comme _panthéiste,
polythéiste, païen,_ ou Dieu sait quoi encore (et, en vérité, je ne
m'en inquiète guère, pourvu que ce ne soit pas comme _étudiant en
théologie),_ j'aurais laissé passer cette déloyauté sans réclamations,
par pur mépris pour la puérilité et la janoterie qui la caractérisent;
mais, dans le cas actuel, vous me pardonnerez, M. l'éditeur, d'avoir,
contraint comme je l'étais, fait justice d'un critique qui, retranché
dans sa courageuse _anonymosité,_ profite de mon absence de cette ville
pour me calomnier et me vilipender _nominativement._

«Edgar A. POE.

«Fordham, _20_ septembre 1848.»


_A ceux-là, si rares, qui m'aiment et que j'aime;_--_à ceux qui sentent
plutôt qu'à ceux qui pensent;--aux rêveurs et à ceux qui ont mis leur
foi dans les rêves comme dans les seules réalités,--j'offre ce Livre
de Vérités, non pas spécialement pour son caractère

Last Page Next Page

Text Comparison with The Raven

Page 0
_ "Once upon a midnight dreary, while I pondered, weak and weary, Over many a quaint and curious volume of forgotten lore.
Page 1
King.
Page 2
G.
Page 3
_ "On this home by Horror haunted.
Page 4
Share with Landor his one "night of memories and of sighs" for Rose Aylmer, and you have this to the full.
Page 5
To one land only he has power to lead you, and for one night only can you share his dream.
Page 6
Notable among them is Buerger's "Lenore," that ghostly and resonant ballad, the lure and foil of the translators.
Page 7
" And thus with other ambitions: the courtier, soldier, actor,--whatever their parts,--each counts his triumph from some lucky stroke.
Page 8
of the House of Usher," (the latter containing that mystical counterpart, in verse, of Elihu Vedder's "A Lost Mind,") such analytic feats as "The Gold Bug" and "The Mystery of Marie Roget.
Page 9
It may be that those who care for poetry lost little by his death.
Page 11
There are other trails which may be followed by the curious; notably, a passage which Mr.
Page 12
"Lenore," _The Raven_, "The Sleeper," "To One in Paradise," and "Ulalume" form a tenebrose symphony,--and "Annabel Lee," written last of all, shows that one theme possessed him to the end.
Page 13
I have always admired the beautiful refrains of the English songstress,--"The Nightingales, the Nightingales," "Margret, Margret," "My Heart and I," "Toll slowly," "The River floweth on," "Pan, Pan.
Page 14
The impulse of genius is to guard the secrets of its creative hour.
Page 15
" He confessed himself the bird's unhappy master, the stricken sufferer of this poem.
Page 16
In melodramatic feats they both, through their command of the supernatural, avoided the danger-line between the ideal and the absurd.
Page 18
Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, Doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before; But the silence was unbroken, and the darkness gave no token, And the only word there spoken was the whispered word, "Lenore!" This I whispered, and an echo murmured back the word, "Lenore!" Merely this and nothing more.
Page 19
" This I sat engaged in guessing, but no syllable expressing To the fowl whose fiery eyes now burned into my.
Page 21
" [Illustration] "'Surely,' said I, 'surely that is something at my window lattice; .
Page 22
" [Illustration] "'Be that word our sign of parting, bird or fiend!' I shrieked, upstarting.