Derniers Contes

By Edgar Allan Poe

Page 46

ordinaire une pincee de son delicieux contenu, je m'apercus
immediatement qu'il me manquait un objet essentiel, et je jetai aussitot
la boite a ma tete. Elle huma une prise avec une grande satisfaction,
et m'envoya en retour un sourire de reconnaissance. Peu apres elle
m'adressa une allocution, que je ne pus entendre que vaguement, faute
d'oreilles. J'en saisis assez, cependant, pour savoir qu'elle etait
etonnee de me voir encore vivante dans de pareilles conditions. Elle
cita en finissant les nobles paroles de l'Arioste:

"Il pover hommy che non sera corty
And have a combat tenty erry morty;"

me comparant ainsi a ce heros, qui dans la chaleur du combat, ne
s'apercevant pas qu'il etait mort, continuait de se battre avec une
inepuisable valeur. Il n'y avait plus rien maintenant qui put m'empecher
de tomber du haut de mon observatoire, et c'est ce que je fis. Je
n'ai jamais pu decouvrir ce que Pompey apercut de si particulierement
singulier dans mon exterieur. Mais il ouvrit sa bouche d'une oreille a
l'autre, et ferma ses deux yeux, comme s'il avait voulu briser des noix
avec ses paupieres. Finalement, retroussant son pardessus, il ne fit
qu'un saut dans l'escalier et disparut. J'envoyai aux trousses du
miserable ces vehementes paroles de Demosthene:

"_Andrew O'Phlegeton, you really wake haste to fly._"

Puis je me tournai du cote de la cherie de mon coeur, la mignonne a un
seul oeil, Diane au poil touffu. Helas! quelle horrible vision frappa
mes yeux! _Etait-ce_ un rat que je vis rentrant dans son trou? _Sont-ce_
la les os ronges de ce cher petit ange cruellement devore par le
monstre? Grands Dieu! Ce que je _vois_--_est-ce_ l'ame partie, l'ombre,
le spectre de ma petite chienne bien-aimee, que j'apercois assise avec
grace et melancolie la, dans ce coin? Ecoutons! car elle parle, et,
Dieux du ciel! c'est dans l'allemand de Schiller.--

"Unt stobby duk, so stubby dun
Duk she! Duk she!"

Helas! Ses paroles ne sont que trop vraies!

"Et si je meurs, je meurs
Pour toi!--pour toi!"

Douce creature! Elle aussi s'est sacrifiee pour moi. Sans chien, sans
negre, sans tete, que reste-t-il _maintenant_ a l'infortunee signora
Psyche Zenobia? Helas--_rien_! J'ai dit.




LA FILOUTERIE CONSIDEREE COMME SCIENCE EXACTE


_He! filoutons, filoutons,
Le chat et le violon._


Depuis que le monde a commence, il y a eu deux Jeremie. L'un a ecrit une
Jeremiade sur l'usure, et s'appela Jeremie Bentham. Il a ete fort admire
de M. John Neal[54], et fut un grand homme dans un petit genre. L'autre
a donne son nom a la plus

Last Page Next Page

Text Comparison with The Works of Edgar Allan Poe, The Raven Edition Table Of Contents And Index Of The Five Volumes

Page 0
THE BUSINESS MAN DEATH OF EDGAR A.
Page 1
LANDOR'S COTTAGE THE LANDSCAPE GARDEN LIGEIA LIONIZING LOSS OF BREATH MAELZEL'S CHESS-PLAYER THE MAN OF THE CROWD.