Derniers Contes

By Edgar Allan Poe

Page 28

a peu pres, c'est qu'ils
faisaient partie des Knickerbockers, tribu de sauvages qui infestaient
le continent lors de sa premiere decouverte par Recorder Riker,
chevalier de la Toison d'or. Cependant ils ne manquaient pas d'une
certaine civilisation; ils cultivaient differents arts et meme
differentes sciences a leur maniere. On raconte qu'ils etaient sous
beaucoup de rapports fort ingenieux, mais affliges de la singuliere
monomanie de batir ce que, dans l'ancien amriccan, on appelait des
_eglises_--des especes de pagodes instituees pour le culte de deux
idoles connues sous le nom de Richesse et de Mode. Si bien qu'a la fin,
dit-on, les quatre-vingt dixiemes de l'ile n'etaient plus qu'eglises.
Les femmes aussi, parait-il, etaient singulierement deformees par une
protuberance naturelle de la region situee juste au dessous du dos--et,
chose inexplicable, cette difformite passait pour une merveilleuse
beaute. Une ou deux peintures de ces singulieres femmes ont ete
miraculeusement conservees. C'est quelque chose de vraiment
drole--quelque chose entre le dindon et le dromadaire.

Voila donc presque tout ce qui nous etait parvenu touchant les anciens
Knickerbockers. Or, il parait qu'en creusant au centre du jardin de
l'empereur (qui, comme vous le savez, couvre toute l'etendue de l'ile)
quelques-uns des ouvriers deterrerent un bloc de granit cubique et
visiblement sculpte, pesant plusieurs centaines de livres. Il etait
parfaitement conserve, et semblait avoir peu souffert de la convulsion
qui l'avait enseveli. Sur une de ses surfaces etait une plaque de
marbre, revetue (et c'est ici la merveille des merveilles) _d'une
inscription--d'une inscription lisible_. Pundit est dans l'extase. Quand
on eut detache la plaque, on decouvrit une cavite, renfermant une boite
de plomb remplie de differentes monnaies, une longue liste de noms,
quelques documents qui ressemblent a des journaux, et d'autres objets du
plus haut interet pour les antiquaires! Il ne peut y avoir aucun
doute sur leur origine; ce sont des reliques amriccanes authentiques
appartenant a la tribu des Knickerbockers. Les papiers jetes a bord de
notre ballon sont couverts des fac-simile des monnaies, manuscrits,
topographie, etc., etc. Je vous envoie pour votre amusement une copie de
l'inscription en knickerbocker qui se trouve sur la plaque de marbre:

_Cette pierre angulaire d'un monument a la
Memoire de
GEORGES WASHINGTON
a ete posee avec les ceremonies appropriees
le 19e jour d'octobre 1847,
l'anniversaire de la reddition de

Last Page Next Page

Text Comparison with Nouvelles histoires extraordinaires

Page 0
Il est évidemment question d'un poëme ou d'un roman dont toutes les parties sont habilement disposées pour la surprise, dont le style est magnifiquement orné, où toutes les ressources du langage et de la prosodie sont utilisées par une main impeccable.
Page 16
C'est un mouvement radical, primitif,--élémentaire.
Page 22
Mon âme originelle sembla tout d'un coup s'envoler de mon corps, et une méchanceté hyperdiabolique, saturée de gin, pénétra chaque fibre de mon être.
Page 29
Ce nom n'a été que trop souvent un objet de mépris et d'horreur,--une abomination pour ma famille.
Page 30
Est-ce donc pour cela qu'il n'a jamais connu les mêmes souffrances? En vérité, n'ai-je pas vécu dans un rêve? Est-ce que je ne meurs pas victime de l'horreur et du mystère des plus étranges de toutes les visions sublunaires? Je suis le descendant d'une race qui s'est distinguée en tout temps par un tempérament imaginatif et facilement excitable; et ma première enfance prouva que j'avais pleinement hérité du caractère de famille.
Page 74
Je redoute les événements à venir, non en eux-mêmes, mais dans leurs résultats.
Page 76
Il fallait évidemment qu'elles fussent et elles étaient, en effet, dans les notes aussi bien que dans les paroles de ses étranges fantaisies,--car il accompagnait souvent sa musique de paroles improvisées et rimées,--le résultat de cet intense recueillement et de cette concentration des forces mentales, qui ne se manifestent, comme je l'ai déjà dit, que dans les cas particuliers de la plus haute excitation artificielle.
Page 89
Au moment où je tombai, j'avais déjà compté cinquante-deux pas, et, en reprenant ma promenade, j'en comptai encore quarante-huit,--quand je rencontrai mon chiffon.
Page 94
Je n'osais pas aller plus loin que cette réflexion.
Page 108
--Le nitre,--répliquai-je.
Page 124
Cependant, sans prendre ombrage d'une conduite si prodigieusement grossière, le grand président sourit très-gracieusement à nos intrus,--leur fit, avec sa tête de plumes noires, un signe plein de dignité,--et, se levant, prit chacun par un bras, et le conduisit vers un siège que les autres personnes de la compagnie venaient d'installer à son intention.
Page 127
Il en jaillit un déluge de liqueur si furieux, si impétueux,--si envahissant,--que la chambre fut inondée d'un mur à l'autre,--la table renversée avec tout ce qu'elle portait,--les tréteaux jetés sens dessus dessous,--le baquet de punch dans la cheminée,--et les dames dans des attaques de nerfs.
Page 144
Et, en réalité, entre deux et trois, il n'y a que la différence d'une simple unité.
Page 155
Ceci me troubla un peu; cependant, je commençais à lui faire d'autres questions relativement à leurs connaissances astronomiques, quand quelqu'un de la société, qui n'avait pas encore ouvert la bouche, me souffla à l'oreille que, si j'avais besoin de renseignements sur ce chapitre, je ferais mieux de consulter un certain monsieur Ptolémée aussi bien qu'un nommé Plutarque, à l'article _De facie lunae_.
Page 156
On arrivait du Nil à ce portique par une avenue de deux milles de long, formée par des sphinx, des statues, des obélisques de vingt, de soixante et de cent pieds de haut.
Page 170
Je brûle d'impatience d'entendre les détails de ce prodigieux événement qui t'a jetée parmi nous.
Page 171
Finalement, tous les hommes virent que la science astronomique ne mentait pas, et ils attendirent la comète.
Page 175
Mort, étendu tout de son long et enseveli, il était le génie et le démon de la scène.
Page 178
Alors je fus irrité, et je maudis de la malédiction du _silence_ la rivière et les nénuphars, et le vent, et la forêt, et le ciel, et le tonnerre, et les soupirs des nénuphars.
Page 183
Mais à la fin, quand le soleil eut totalement.