Derniers Contes

By Edgar Allan Poe

Page 135

leurs proprietes
contigues. Il en resulta un amour non seulement naturel et probable,
mais aussi inevitable que la destinee meme.

"Dans de telles circonstances, Mary Chaworth (qui nous est representee
comme douee d'une beaute peu commune et de quelques talents) ne pouvait
manquer d'inspirer une passion de ce genre, et etait tout ce qu'il
fallait pour incarner l'ideal qui hantait l'imagination du poete. Il est
peut-etre preferable, au point de vue du pur roman de leur amour, que
leurs relations aient ete brisees de bonne heure, et ne se soient point
renouees dans la suite. Toute la chaleur, toute la passion d'ame, la
partie reelle et essentielle de roman qui marquerent leur liaison
enfantine, tout cela doit etre mis entierement sur le compte du poete.
Si elle ressentit quelque chose d'analogue, ce ne fut sur elle que
l'effet necessaire et actuel du magnetisme exerce par la presence
du poete. Si elle y correspondit en quelque chose, ce ne fut qu'une
correspondance fatale que lui arracha le sortilege de ses paroles de
feu. Loin d'elle, le barde emporta avec lui toutes les imaginations
qui etaient le fondement de sa flamme--dont l'absence meme ne fit
qu'accroitre la vigueur; tandis que son amour de la femme, moins ideal
et en meme temps moins reellement substantiel, ne tarda pas a s'evanouir
entierement, par la simple disparition de l'element qui lui avait donne
l'etre. Il ne fut pour elle en somme, qu'un jeune homme qui, sans etre
laid ni meprisable, etait sans fortune, legerement excentrique et
surtout boiteux. Elle fut pour lui l'Egerie de ses reves--la Venus
Aphrodite sortant, dans sa pleine et surnaturelle beaute, de
l'etincelante ecume au-dessus de l'ocean orageux de ses pensees."

[79] William Motherwell (1797-1835) critique et poete ecossais; il
publia en 1822 la collection de ses poesies sous ce titre: "Poems,
narrative and Lyrical." On a publie en 1851 des _Poemes posthumes_. Il
est aussi remarquable dans ses poemes elegiaques et tendres que dans ses
chants de guerre.

[80] Jeu de mots intraduisible en francais, entre _anointed_, oint,
sacre, et _arointed_, mot fabrique de _aroint_, exclamation de degout:
_arriere!_ qui ne se trouve que dans Shakespeare.

[81] Murier.

Last Page

Text Comparison with Derniers Contes

Page 1
Les morceaux critiques, tels que _La Cryptographie, le Principe poetique_, que nous traduisons pour la premiere fois, completeront la serie des _Essais_, si heureusement commencee par Baudelaire.
Page 7
" Ici la soeur de Scheherazade, ainsi que le remarque l'Isitsoornot, ne temoigna pas une bien vive satisfaction; mais quand le roi, suffisamment pince, eut fini de ronfler, et eut pousse un "Hum!" puis un "Hoo!"--mots arabes sans doute, qui donnerent a entendre a la reine.
Page 8
Le dos etait plat et presque blanc, et donnait naissance a plus de six vertebres formant a peu pres la.
Page 14
" "Sornettes!" dit le roi.
Page 16
Un autre de deux sons retentissants reunis faisait un silence.
Page 22
.
Page 38
vous noyer, ou etouffer d'un os de poulet, ou etre pendue ou mordue par un .
Page 39
Sa bouche n'etait pas precisement petite, ni ses oreilles courtes.
Page 46
Elle huma une prise avec une grande satisfaction, et m'envoya en retour un sourire de reconnaissance.
Page 60
Les affaires d'_Assauts et Coups_, dans lesquelles je fus alors force de m'aventurer pour.
Page 67
C'est probablement au milieu de cette occupation qu'elle s'evanouit, ou mourut de pure terreur; et dans sa chute, son linceul s'embarrassa a quelque ouvrage en fer de l'interieur.
Page 100
Plots have been discovered, and the conspirators are in our hands.
Page 106
Sous ses pieds la Paix charmait la terre, Et l'Honneur enchantait l'air; Tous ceux qui passaient la regardaient avec complaisance, Et l'appelaient bonne autant que belle, Car tout ce que Dieu lui avait donne Elle le conservait avec un soin jaloux.
Page 107
Avec tout le respect que j'ai pour la Verite, respect aussi grand que celui qui ait jamais pu faire battre une poitrine humaine, je voudrais cependant limiter, en une certaine mesure, ses moyens d'inculcation.
Page 110
Le Gout n'a avec l'Intellect ou la Conscience que des relations collaterales.
Page 112
Je n'en cite qu'une partie: La, a travers les longues, longues heures d'ete, La lumiere d'or s'epandrait, Et des jeunes herbes drues et des groupes de fleurs Se dresseraient dans leur beaute; Le loriot construirait son nid et dirait Sa chanson d'amour, tout pres de mon tombeau; Le nonchalant papillon S'arreterait la, et la on entendrait La bonne menagere abeille, et l'oiseau-mouche, Et les cris joyeux a midi, Qui viennent du village, Ou les chansons des jeunes filles, sous la lune, Melees d'un eclat de rire de fee! Et dans la lumiere du soir, Les amoureux fiances se promenant en vue De mon humble monument! Si mes voeux etaient combles, la scene gracieuse qui m'entoure Ne connaitrait pas de plus triste vue ni de plus triste bruit.
Page 114
J'ai rempli cette coupe a celle qui est faite De beaute seule, Une femme de son gracieux sexe L'evident parangon-- A elle! Et s'il y avait sur terre Un peu plus de pareils etres, Cette vie ne serait plus que poesie, Et la lassitude un mot! Ce fut le malheur de Mr Pinkney d'etre ne trop loin dans le sud.
Page 121
aussi frais sont les jours qui ne sont plus.
Page 125
--Non, il ne peut pas l'avoir (il etait vraiment trop bon, pour qu'on put le faire passer si legerement)--"il est sous presse," et "des articles de ce caractere ne se paient (c'est notre regle) que six mois apres la publication.
Page 134
Ils se voyaient sans obstacle et sans reserve.