Cuentos Clásicos del Norte, Primera Serie

By Edgar Allan Poe

Page 2

PATRIA
PER
ORBIS
CONCORDIAM, colofon]

Traducción de
Carmen Torres Calderón de Pinillos

Nueva York

Doubleday, Page & Company

1920

BIBLIOTECA INTERAMERICANA

Fundada por la Dotación de Carnegie para la Paz Internacional
para la difusión de ideas entre los pueblos del Nuevo
Mundo, mediante la traducción y publicación de obras importantes
que expresen los ideales y los sentimientos nacionales.

Copyright, 1919, por la
División Interamericana

Last Page Next Page

Text Comparison with Le Corbeau = The Raven

Page 0
Proofreading Team.
Page 1
" _Et de la soie l'incertain et triste bruissement en chaque rideau purpural me traversait--m'emplissait de fantastiques terreurs pas senties encore: si bien que, pour calmer le battement de mon coeur, je demeurais maintenant à répéter «C'est quelque visiteur qui sollicite l'entrée, à la porte de ma chambre--quelque visiteur qui sollicite l'entrée, à la porte de ma chambre; c'est cela et rien de plus.
Page 2
" _Rentrant dans la chambre, toute mon âme en feu, j'entendis bientôt un heurt en quelque sorte plus fort qu'auparavant.
Page 3
Il ne fit pas la moindre révérence, il ne s'arrêta ni n'hésita un instant: mais, avec une mine de lord ou de lady, se percha au-dessus de la porte de ma chambre--se percha sur un buste de Pallas juste au-dessus de la porte de ma chambre--se percha, siégea et rien de plus.
Page 4
»_ Startled at the stillness broken by reply so aptly spoken, "Doubtless," said I, "what it utters is its only stock and store, Caught from some unhappy master, whom unmerciful Disaster Followed fast and followed faster till his songs one burden bore-- Till the dirges of his Hope the melancholy burden bore Of 'Never--nevermore.
Page 5
" _Le Corbeau induisant toute ma triste âme encore au sourire, je roulai soudain un siége à coussins en face de l'oiseau et du buste et de la porte; et m'enfonçant dans le velours, je me pris à enchaîner songerie à songerie, pensant à ce que cet augural oiseau de jadis--à ce que ce sombre, disgracieux, sinistre, maigre et augural oiseau de jadis signifiait en croassant: «Jamais plus.
Page 6
" _«Prophète, dis-je, être de malheur! prophète, oui, oiseau ou démon! Que si le Tentateur t'envoya ou la tempête t'échoua vers ces bords, désolé et encore tout indompté, vers cette déserte terre enchantée--vers ce logis par l'horreur hanté: dis-moi véritablement, je t'implore! y a-t-il du baume en Judée?--dis-moi, je t'implore.
Page 7
» Le Corbeau dit: «Jamais plus!»_ "Be that word our sign of parting, bird or fiend!" I shrieked, upstarting-- "Get thee back into the tempest and the Night's Plutonian shore! Leave no black plume as a token of that lie thy soul hath spoken! Leave my loneliness unbroken!--quit the bust above my door! Take thy beak from out my heart, and take thy form from off my door!" Quoth the Raven, "Nevermore.