Cuentos Clásicos del Norte, Primera Serie

By Edgar Allan Poe

Page 121

aversión por el animal fué el
descubrimiento, a la mañana siguiente de haberle traído a casa, de que,
a semejanza de Plutón, se hallaba privado de un ojo. Esta circunstancia,
sin embargo, lo hizo más caro a mi mujer, quien, como dije antes, poseía
en alto grado aquella humanidad de sentimientos que había sido en otro
tiempo uno de mis rasgos distintivos y fuente de muchos sencillos y
puros placeres.

Con mi odio por el gato parecía aumentar, sin embargo, su predilección
por mí. Seguía mis pasos con pertinacia tal que sería difícil hacer
comprender al lector. Dondequiera que me sentase se acurrucaba bajo la
silla o saltaba sobre mis rodillas cubriéndome de sus repugnantes
caricias. Si me levantaba a pasear, se metía entre mis pies casi
haciéndome caer; o clavando en mis vestidos sus largas y afiladas
garras, se encaramaba de este modo hasta mi pecho. En tales momentos,
aun cuando hubiera deseado aplastarlo de un golpe, sentíame cohibido
para hacerlo, parte por el recuerdo de mi crimen anterior, mas
principalmente, dejadme confesarlo al fin, por el _terror_ absoluto que
me inspiraba el animal.

Este terror no era precisamente de daño físico; y sin embargo, no sabría
cómo definirlo. Me siento casi avergonzado de confesar (sí, aun en esta
celda de criminal, estoy casi avergonzado de confesar) que el espanto y
el horror que el gato me inspiraba se aumentaban por una quimera de lo
más fantástica que es posible imaginar. Mi mujer me había llamado la
atención más de una vez sobre la índole de la mancha de pelo blanco de
que he hablado, y que constituía la única diferencia visible entre este
extraño animal y el que yo había ahorcado. El lector recordará que esta
marca, aunque grande, era al principio indefinida; mas por pequeños
grados, grados casi imperceptibles, y que mi razón luchó mucho tiempo
por rechazar como fantasías, había asumido al fin rigurosa claridad de
líneas. Representaba ahora un objeto que me estremezco de nombrar; y por
eso, sobre todo, aborrecía y temía, y me habría librado del monstruo de
buena gana, _si me hubiera atrevido;_ representaba ahora, decía, la
imagen de algo espantoso, una cosa horrible, ¡el _Patíbulo!_--¡oh,
lúgubre y funesta máquina de horror y de crimen, de agonía y de muerte!

Y me encontraba yo verdaderamente desventurado, más allá de los límites
de miseria que es dado soportar a la pobre humanidad. ¡Y había de ser
una bestia irracional, a cuyo semejante destruí con menosprecio; había
de ser una _bestia irracional_ quien me causara a _mí_, a mí, un hombre,
formado a imagen del supremo Dios, este sufrimiento intolerable! ¡Ah!
¡Ni de

Last Page Next Page

Text Comparison with Eureka

Page 16
» On voit au premier coup d'œil qu'il n'est pas ici question d'établir un parallèle entre deux crédibilités, entre deux arguments, sur la validité respective desquels la raison est appelée à décider; il s'agit de deux conceptions, directement contradictoires, toutes deux d'une impossibilité avouée, dont l'une, nous dit-on, peut cependant être acceptée par l'intelligence, en raison de la plus grande _impossibilité_ qui empêche d'accepter la seconde.
Page 18
Il ne fait, pour la résoudre, aucun effort; car avec un instinct rapide il comprend, non pas seulement l'impossibilité, mais, en ce qui concerne l'intérêt humain, le caractère essentiellement étranger de cette solution.
Page 22
_ Il va sans dire qu'il n'est pas du tout nécessaire de supposer une absolue différence, même de forme, entre _tous_ les atomes irradiés;--nous nous contentons de supposer une inégalité générale de distance de l'un à l'autre.
Page 26
Telle fut la somme de sa _démonstration,_ selon le jargon conventionnel des philosophies.
Page 29
Il suit de tout ceci que tout principe qui sera suffisant pour expliquer en général la _loi,_ ou _modus operandi,_ de la force attractive, devra aussi expliquer cette loi dans le particulier;--c'est-à-dire que tout principe qui montrera pourquoi les atomes doivent tendre vers leur _centre général d'irradiation,_ avec des forces variant en proportion inverse des carrés des distances, expliquera d'une manière satisfaisante la tendance, conforme à la même loi, qui pousse l'atome vers l'atome;--_car_ la tendance vers le centre _est_ simplement la tendance de chacun vers chacun, et non pas une tendance vers un centre considéré _comme tel.
Page 35
Par commodité d'illustration, imaginons d'abord une sphère creuse, de verre ou d'autre matière, occupant l'espace à travers lequel la matière universelle a été également éparpillée, par le moyen de l'irradiation, de la particule absolue, indépendante, inconditionnelle, placée au centre de la sphère.
Page 36
Les atomes étant également distribués, plus est grande la superficie d'une de ces couches concentriques quelconques, plus grand sera le nombre d'atomes distribués dans cette couche.
Page 41
neuf dixièmes des phénomènes de l'Univers,--loi que nous sommes, à cause de cela même, et sans en référer à aucune autre considération, disposés à admettre et que nous ne pouvons nous empêcher de reconnaître comme loi,--mais loi dont ni le principe ni le _modus operandi_ du principe n'ont été jusqu'à présent décalqués par l'analyse humaine,--loi enfin qui n'a été trouvée susceptible d'aucune explication, ni dans son détail, ni dans sa généralité,--se montre décidément explicable et expliquée sur tous les points, pourvu seulement que nous donnions notre assentiment à .
Page 43
Accordez que la tendance abstraite d'un atome quelconque vers un autre atome quelconque est le résultat inévitable de la diffusion de l'Unité normale, ou ce qui est la même chose, admettez qu'un atome donné quelconque _se propose_ de se mouvoir dans une direction donnée quelconque, il est clair que, s'il y a une _infinité_ d'atomes de tous les côtés de l'atome qui se propose de se mouvoir, il ne pourra jamais se mouvoir, dans la direction donnée, vers la satisfaction de sa tendance, en raison d'une tendance précisément égale et contre-balançante dans la direction diamétralement opposée.
Page 46
Que ce dernier corps ait continue, comme planète, le mouvement de révolution qui le caractérisait quand il était anneau, cela est suffisamment évident; et l'on voit aussi facilement qu'il a dû, de sa nouvelle condition de sphère, tirer un mouvement additionnel.
Page 48
Se rétrécissant toujours, jusqu'à ce que sa sphère n'occupât que juste l'espace défini par l'orbite des Astéroïdes, le Soleil se déchargea d'un anneau qui paraît avoir eu _huit_ centres de solidité supérieure, et en se brisant, avoir produit huit fragments, dont pas un ne possédait une masse assez considérable pour absorber les autres.
Page 53
L'éclat excessif de Vénus (qui, durant ses phases, laisse voir sur ses parties sombres de fréquentes Aurores) ne semble pas suffisamment expliqué par sa proximité de l'astre central.
Page 58
Cependant, pour ne rendre à César que _juste_ ce qui appartient à César, qu'il me soit permis de faire observer que l'hypothèse qui a conduit Laplace à un si glorieux résultat semble lui avoir été, en grande partie, suggérée par une fausse conception,--par cette même fausse conception dont nous venons de parler,--par la méprise générale relative au caractère des prétendues nébuleuses.
Page 59
] [Footnote 2: _Tableau de l'Architecture des deux.
Page 62
L'anneau qui l'entoure, dans la partie qui avoisine notre position, est marqué d'une entaille longitudinale qui, en effet, lui donne, aperçu de notre région, l'apparence vague d'un Y capital.
Page 65
Ma question, cependant, n'a pas encore trouvé sa réponse--Avons-nous le droit de supposer, ou plutôt d'imaginer une succession interminable de _groupes de groupes_ ou _d'Univers_ plus ou moins semblables? Je réponds que le _droit,_ dans un cas tel que celui-ci, dépend absolument de la hardiesse de l'imagination qui s'avise d'y prétendre.
Page 75
XIII L'imagination ainsi pleine de distances cosmiques, profitons de l'occasion pour parler de la difficulté que nous avons si souvent éprouvée, quand nous poursuivions le _chemin battu_ de la pensée astronomique, à rendre compte de ces vides incommensurables,--à expliquer pourquoi des gouffres, si totalement inoccupés et si inutiles en apparence, se sont produits entre les étoiles,--entre les groupes,--bref, à trouver une raison suffisante de l'échelle titanique, sur laquelle, quant à l'espace seulement, l'Univers paraît avoir été construit.
Page 76
Je veux parler de la complète _réciprocité_ d'appropriation.
Page 83
_ Elle naît instantanément de l'observation, même superficielle, des mouvements circulaires.
Page 88
» Or, la définition même de l'Attraction implique la particularité, --l'existence de parties, de particules, d'atomes; car nous la définissons ainsi: tendance de chaque atome vers chaque autre atome, selon une certaine loi.