Cuentos Clásicos del Norte, Primera Serie

By Edgar Allan Poe

Page 103

respecto a la voz
chillona, la peculiaridad consiste, no en que estuvieran en desacuerdo,
sino en que cuando trataron de describirla un italiano, un inglés, un
español, un holandés y un francés, cada uno de ellos la juzgó
perteneciente a un extranjero. Todos estaban seguros de que no era la
voz de un compatriota. Todos la comparan a la voz de un individuo que se
expresara en idioma desconocido. El francés supone que es un español y
"hasta podría haber distinguido algunas palabras _si supiera español_."
El holandés asegura que era la voz de un francés; pero encontramos que,
"_no sabiendo francés el testigo fué interrogado por medio de
intérprete_." El inglés opina que "era voz de alemán," y no _conoce el
alemán_. El español "está seguro" de que era un inglés, pero "juzga por
el acento" también, "_pues no sabe inglés_." El italiano cree que es la
voz de un ruso, pero "_jamás ha hablado con ningún ruso_." Más aún; otro
francés difiere de opinión con el primero y está seguro de que la voz
era de italiano, pero, "_no conociendo este idioma_, deduce por el
acento, lo mismo que el español." Ahora bien; ¿qué voz tan
singularmente extraña es ésta, que provoca declaraciones tan
contradictorias? ¿En qué acentos se expresaba, para que naturales de las
cinco principales divisiones de Europa no pudieran percibir nada
familiar a sus oídos? Diréis que podía ser la voz de un asiático o de un
africano. Ni africanos ni asiáticos abundan en París; mas, sin negar
esta posibilidad, llamaré solamente vuestra atención a tres puntos. Uno
califica la voz de desapacible más bien que chillona. Otros dos la
definen como "rápida y desigual." Ninguna palabra, ningún sonido
semejando palabras ha podido discernirse ni ha sido mencionado por los
testigos.

--Yo no sé,--continuó Dupín,--qué clase de impresión he logrado llevar a
vuestra mente; pero no vacilo en decir que las deducciones legítimas de
esta parte tan sólo del testimonio, con referencia a la voz gruesa y a
la voz chillona, bastan por sí mismas para engendrar la sospecha que
debe encaminar el proceso de la investigación del misterio. Digo
"deducciones legítimas," pero mi idea no queda así del todo definida.
Intento expresar con ello que estas deducciones son las _únicas_
razonables, y que la sospecha se levanta inevitablemente como simple
resultado. No manifestaré aún esta sospecha. Sólo deseo que comprendáis
que en mi mente ha tenido fuerza suficiente para dar forma definida,
cierto giro particular, a mis investigaciones en el aposento.

Transportémonos ahora con la imaginación a dicho aposento. ¿Qué debemos
buscar ante todo allí? El medio de salida empleado por los asesinos.

Last Page Next Page

Text Comparison with Nouvelles histoires extraordinaires

Page 6
Pour toute intelligence du vieux monde, un État politique a un centre de mouvement qui est son cerveau et son soleil, des souvenirs anciens et glorieux, de longues annales poétiques et militaires, une aristocratie, à qui la pauvreté, fille des révolutions, ne peut qu'ajouter un lustre paradoxal; mais _Cela_! cette cohue de vendeurs et d'acheteurs, ce sans-nom, ce monstre sans tête, ce déporté derrière l'Océan, un État!--je le veux bien, si un vaste cabaret, où le consommateur afflue et traite d'affaires sur des tables souillées, au tintamarre des vilains propos, peut être assimilé à un salon, à ce que nous appelions jadis un _salon_, république de l'esprit présidée par la beauté! Il sera toujours difficile d'exercer,.
Page 9
Le rythme est nécessaire au développement de l'idée de beauté, qui est le but le plus grand et le plus noble du poëme.
Page 20
Vraiment, je serais fou.
Page 23
Dans la nuit qui suivit le jour où fut commise cette action cruelle, je fus tiré de mon sommeil par le cri: Au feu! Les rideaux de mon lit étaient en flammes.
Page 25
J'offris tout de suite au propriétaire de le lui acheter; mais cet homme ne le revendiqua pas,--ne le connaissait pas--, ne l'avait jamais vu auparavant.
Page 37
Comment nos camarades ne devinaient-ils pas son dessein, n'en voyaient-ils pas la mise en oeuvre, et ne partageaient-ils pas sa joie moqueuse? ce fut pendant plusieurs mois d'inquiétude une énigme insoluble pour moi.
Page 45
Misérable!--À Rome, avec quelle importune obséquiosité, avec quelle tendresse de spectre il s'interposa entre moi et mon ambition!--Et à Vienne!--et à Berlin!--et à Moscou! Où donc ne trouvai-je pas quelque amère raison de le maudire du fond de mon coeur? Frappé d'une panique, je pris enfin la fuite devant son impénétrable tyrannie, comme devant une peste, et jusqu'au bout du monde j'ai fui, _j'ai fui en vain_.
Page 53
Il ne s'aperçut pas un seul instant qu'il était épié.
Page 59
Il ne poussa qu'un cri,--un seul.
Page 63
Non-seulement elle n'était pas, comme on pourrait le supposer d'abord, un terme excessif et une exagération de ce penchant, mais encore elle en était originairement et essentiellement distincte.
Page 86
J'étais évanoui; mais cependant je ne dirai pas que j'eusse perdu toute conscience.
Page 100
Toute la cour était dans.
Page 113
Celle qui occupait l'extrémité orientale, par exemple, était tendue de bleu,--et les fenêtres étaient d'un bleu profond.
Page 118
Son nez restait enfoui dans la masse de chair qui enveloppait sa face ronde, pleine et pourprée, et sa grosse lèvre supérieure se reposait complaisamment sur l'inférieure, encore plus grosse, avec un air de satisfaction personnelle, augmenté par l'habitude qu'avait le propriétaire desdites lèvres de les lécher de temps à autre.
Page 129
Les constructions elles-mêmes sont si parfaitement semblables, qu'il est impossible de distinguer l'une de l'autre.
Page 134
--Tarteifle!--gémirent-ils,--Draisse! Draisse!! --Mein Gott, il aître draisse heires!!! Dois-je essayer de décrire la terrible scène qui s'ensuivit? Tout Vondervotteimittiss éclata d'un seul coup en un lamentable tumulte.
Page 139
Ainsi laissez là la mer, et portez toute votre attention sur cette masse de maisons qui s'étend à nos pieds.
Page 143
Ainsi, voici un cas,--convenez-en,--le massacre d'un millier de Juifs! Avec quelle prodigieuse dignité le monarque se promène sur ses quatre pattes! Sa queue, comme vous voyez, est tenue en l'air par ses deux principales concubines, Elliné et Argélaïs; et tout son extérieur serait excessivement prévenant, n'étaient la protubérance de ses yeux, qui lui sortiront certainement de la tête, et la couleur étrange de sa face, qui est devenue quelque chose d'innommable par suite de la quantité de vin qu'il a engloutie.
Page 169
Les jours à donner à la stupeur sont passés pour toi; et demain je veux moi-même t'introduire dans les joies parfaites et les merveilles de ta nouvelle existence.
Page 176
Écoute-moi,--dit le Démon, en plaçant sa main sur ma tête.